AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les tribus de la péninsule arabique

Aller en bas 
AuteurMessage
Abd95
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Les tribus de la péninsule arabique   Dim 1 Juil - 17:39

La situation des tribus de la péninsule arabe au début de la Révélation, vers l'an 600/620 de l'ère chrétienne

On trouvera d'utiles et interressantes réflexions sur la société de la péninsule arabe dans les premiers chapitres de l'ouvrage de Roger Caratini, L'Islam cet inconnu, paru chez Michel Lafon en 2001.

Par ordre alphabétique

. Banu Abd al-Kays (dit Banu Rabi'a)
Tribu nord-arabique formée à l'origine autour de la région de Arid, elle avait migré vers le Nord-Ouest jusqu'à Sudayr (au sud de l'actuelle Riyadh) et vers le Sud-Est jusqu'à al-Khardj, le long de l'arc du Tuwak où elle avait peu à peu remplacés les Arabes Iyadites. Au 6e siècle de l'ère chrétienne elle était l'une des plus puissantes de la péninsule. Ses principales forteresses étaient celles de Hadjr et de Katif, situées non loin du golfe persique, dans la région actuelle du Hasa. Les Banu Abd al-Kays étaient constitués de deux groupes principaux, les Banu Shann et les Banu Lukayz et comptaient de nombreux chrétiens en leur sein. Ils étaient de farouches adversaires des Banu Tamim et en guerre presque continuelles avec eux. Soumis aux Perses à partir des années 350-360, ils étaient ensuite entrés dans l'influence des Kindites jusqu'en 530 avant d'être placés sous l'autorité directe des Sassanides en 610. Convertis à l'Islam en 631 ils se rallièrent définitivement à Médine en 633-634. Beaucoup de Abd al-Kays s'illustrèrent au cours des premiers siècles de l'Islam (par exemple Harim ibn Hayyan). Au 7e siècle ils furent néanmoins supplantés dans leurs aires de nomadisation par les Banu Tamim et les Azd Uman.

. Banu al-Harith ibn Ka'b, ou Balharith
Tribu sud-arabique, puissante dans la région de Nadjran, ville qu'elle contrôle. Une solide rivalité l'oppose à la tribu voisine des Banu Murad. On trouve parmi elle aussi bien des païens (adorateurs de Yaghuth) que des Chrétiens. Ce sont des Banu al-Harith ibn Ka'b qui formèrent la "délégation des Chrétiens" de Nadjran en 631.

. Banu 'Ans, Banu Akk et Banu Asha'ar
Tribus sud-arabiques localisées dans la plaine de Tihama au Yémen.

. Banu Asad
Bédouins nord-arabiques proches des Banu Kinana, ce sont essentiellement des nomades, voisins des Banu Tayy. Au 6e siècles ils abattirent la puissance des Kindites royaux. Sous la conduite de leur chef Tulayha (du clan des Banu Fakas) ils luttèrent farouchement contre le jeune Etat médinois et formèrent les principaux contingents ennemis à la guerre du Fossé (627). Ils ne se convertirent qu'en 10-12 de l'Hégire. Nombres d'entre eux s'installèrent à Kufa, Basra ainsi qu'en Egypte.

. Banu Azd Sarat, ou Azd Shanu'a
Grande tribu sud-arabique comprenant de nombreux clans (dont celui des Banu Daws, le clan de Abu Hurayra). Principalement sédentaires, ils occupaient l'actuelle province saoudienne du 'Asir et étaient connus pour leurs talents de tisserands. Ils adoptèrent l'Islam en 631 mais ne participèrent que modérément à l'histoire politique ultérieure du califat. L'historien Abu Mikhnaf, la principale source de Tabari, appartenait à cette tribu.

. Banu Azd 'Uman
Sédentaires du 'Uman. Ils sont agriculteurs, pécheurs ou commerçants. Venus du Nord au second siècle de l'EC (selon la tradition) ils ont peu à peu supplanté les populations locales. On distingue les clans de l'intérieur (comme les Banu al-Atik) et ceux de la côte (à l'instar des Banu Ma'awil, dont est issu la dynastie royale des Banu Djulanda qui gouverne le majorité du pays sous la tutelle perse depuis la cité fortifiée de Suhar). Les Banu Azd Uman se convertissent à l'Islam en 631 mais participent ensuite à la Ridda. Beaucoup d'entre eux s'installeront à Basra où ils fusionneront avec des Azd Sarat (auquel seul le nom les rattachait jusque-là). A l'époque omeyyade ils s'allièrent aux Rabi'a (Kalbites) contre les Tamim (Kaysites). Le kharidjisme se répandit très rapidement dans leurs rangs.

. Banu Bahila
Tribu d'origine indéterminée. Beaucoup de ses membres émigrèrent hors de la péninsule et s'illustrèrent sous les Omeyyades, dont le fameux général Kutayba ibn Muslim et le savant Al-Asma'i. Ils disparurent lentement à partir du 9e siècle de l'EC sous la pression des Banu Numayr.

. Banu Bakr ibn Wa'il
Tribu nord-arabique. Proches parents des Abd al-Kays, les Banu Bakr sont également désignés sous le nom collectif de Banu Rabi'a. Les Banu Thalaba forment le noyau des Banu Bakr. A partir d'eux ont divergé les Idjil, les Hanifa, les Yashkur et les Shayban qui sont établis un peu partout dans l'Est de la péninsule arabique. Tous ont appartenus à l'empire kindite. Vers 580/600 les Banu Shayban se sont installés dans le 'Irak. On compte parmi eux de nombreux païens mais également quelques chrétiens. Le chef Shaybanite al-Muthanna ibn al-Harith se ralliera à l'Islam en 632 et commandera les armées médinoises qui s'implanteront dans le 'Irak.

. . Banu Djudham
Tribu nord-arabique (mais prétendant être sud-arabique pour des raisons politiques). Installés dans l'antique pays de Madyan (actuelle Jordanie, près des villes de Amman, Ma'an, Adhruh et Tabuk) les Banu Djudham ont de solides traditions nomades. Ils comptent quelques chrétiens dans leurs rangs mais la plupart sont païens (leur idole principale étant al-Ukaysir). Parmi les Banu Djudham, seul le clan des Banu Duhayb est devenu très tôt musulman, le reste de la tribu étant demeuré allié politiquement aux Byzantins. Les Banu Djudham formèrent sans doute les principaux contingents de l'armée arabo-grecque engagée contre les Musulmans au cours des batailles de Mu'ta (628) et de Yarmuk (636). Ralliés à l'Islam, ils formèrent à l'époque omeyyade (avec les Banu Kalb) le plus puissant soutien du "parti yéménite" opposé aux Kaysites. En 684, c'est le chef des Banu Djudham, Rawh ibn Zinba qui imposa Marwan ibn al-Hakam comme successeur de Mu'awiya II.
Les tribus Banu 'Amila étaient sujettes des puissants Banu Djudham, de même que les Banu Bahra.

. Banu Ghassan
Tribu sud-arabique installée en Palestine au 3e siècle de l'EC. Les Banu Ghassan, issus des Banu Azd Sarath, étaient devenus les gardiens du limes (frontière) byzantin tandis que leur chef, qui résidait à Djabiya, portait le titre de "phylarque" (490 EC). Dès lors ils avaient adopté le christianisme (4e siècle). Le plus célèbre phylarque ghassanide fut sans conteste al-Harith ibn Djabalah, dont le règne s'étendit de 529 à 569. Il participa aux guerres menées par l'empereur Justinien contre les Perses, mais il protégea dans le même temps l'église monophysite dont il était membre. En 633-636 les Banu Ghassan s'opposèrent aux Musulmans mais furent battus et durent se rallier. Un certain nombre partit alors s'installer en Anatolie.

. Banu Ghatafan
Arabes du Nord comme les Banu Hawazin, ils formaient quatre grands clans ; les Banu Ashdja, les Banu Abs, les Banu Anmar (dont faisaient parti les Banu Badjila) et les Banu Dhubyan (dont faisaient parti les célèbres Banu Fazara). Ils étaient en grande majorité païens et adoraient notamment Al-Ukaysir et Al-Uzza. On comptait de nombreux Juifs parmi leurs clients. Vers 550 EC le clan des Banu Abs était parvenu à dominer l'ensemble des Banu Ghatafan ainsi qu'une bonne partie des Banu Hawazin. Au cours des cinquante années qui suivirent les affrontements permanents qui éclatèrent entre les Banu Ghatafan eux-mêmes ou entre eux et leurs voisins rythmèrent la vie politique de l'Arabie centrale. De 626 à 633 leur chef le plus puissant, Uyayna al-Fazari, fut sans conteste l'un des plus farouches adversaires des musulmans. Il participa à la bataille du Fossé et aux guerres de la Ridda mais fut finalement pardonné par Abu Bakr. De nombreux Banu Ghatafan comptèrent parmi les proches soutiens de la dynastie omeyyade, ainsi le général Al-Dahhak ibn Kays al-Fazari qui bombarda La Mekke pour le compte de Yazid en 683. L'une des épouses du calife Abd al-Malik, Wallada bint al-Abbas, appartenait également aux Banu Ghatafan, elle sera la mère des souverains al-Walid Ier et Sulayman. Au 8e siècle de l'EC, les Banu Tayy supplantèrent peu à peu les Banu Ghatafan dans leurs aires de nomadisation.

. Banu Hamdan
Tribu sud-arabique divisée en deux clans principaux, les Banu Bakil et les Banu Hashid. Ils sont en grande majorité païens (adorateurs de Ya'uk). En 115 avant l'EC ils sont parvenus à supplanter les anciens rois de Saba et à les remplacer à la tête de leur Etat. Au début de l'ère chrétienne ils sont tombés sous la domination des Himyarites, puis sous celle de Aksumites et enfin sous celle de Persans. Soumis à l'islam en 632, ils recevront Amir ibn Sharh al-Bakili comme chef. Ils demeureront fidèles à Médine durant la Ridda et seront nombreux à s'installer dans le 'Irak et à Kufa notamment. Fervents partisans de la cause alide (voire le rôle de Sa'id ibn Kays al-Hamdani lors de la bataille de Siffin) ils produisirent plus tard le célèbre généalogiste Al-Hamdani (m. 945 EC).

. Banu Hanifa
Fraction des Banu Bakr ibn Wa'il souvent considérés comme une tribu à part entière. Ils sont originaires du Hidjaz mais ont migré peu à peu vers l'Est, s'alliant au passage avec Banu Lakhm contre les Banu Tamin. Ils occupent le wadi Hanifa où ils ont pris la place des anciens Kindites royaux. Sous la conduite de leur chef Hawdha ibn 'Ali (m. 8/630) ils observèrent le développement de l'Islam avec suspicion. Après avoir renversé le précédent chef de la tribu (Thumama ibn Uthal), le Banu Hanifa Musaylama se déclara prophète vers 10/632, il fédéra l'Arabie centrale, mais fut battu et tué par les Musulmans à la bataille de Akraba en 11/633.

. Banu Hawazin
Arabes du Nord, divisés en deux grandes fractions, celle (nomade) des 'Amir ibn Sa'sa'sa et celle (sédentaire) des Banu Thakif, qui dominent la cité de Ta'if, rivale de La Mekke. Ils sont pour la plupart païens et adorent leurs idoles Djihar à Ukkaz et Al-Lat à Ta'if. Halima, la nourrice du Prophète (sws) était membre de la fraction des Banu Sa'd, un clan des Banu 'Amir ibn Sa'sa'sa. Plus tard les Banu Thakif repoussèrent violemment le Prophète (sws) lorsqu'il leur demanda l'hospitalité. Ennemis acharnés des Médinois, les Banu Hawazin formèrent une grande coalition sous la conduite de leur chef Malik ibn 'Awf (des Banu Nasr) que les Musulmans parvinrent à battre à la bataille de Hunayn (8/630). Après avoir fait leur soumission toutefois ils demeurèrent fidèles à leurs engagements et ne se rallièrent pas à la Ridda. Nombre de Banu Thakif occupèrent des places importantes sous le gouvernement omeyyade, en particulier al-Mughira ibn Shu'ba.

. Banu Himyar
Clan royal sud-arabique fondateur du royaume du même nom. L'ascension des Himyarites, cousins des Sabéens, débuta au second siècle précédant l'ère chrétienne, lorsqu'ils créèrent un pouvoir indépendant des Sabéens (vers 115 avant l'EC). Vers 200 de l'EC ils firent la conquête du royaume voisin de Kahtaban, après quoi ils triomphèrent du royaume de Saba (et sa capitale Ma'rib, vers 280) et poussèrent leurs armées jusqu'en Syrie. Vingt ans plus tard ils ajoutèrent à leurs possessions les différents royaumes de l'Hadramawt (vers 300), dominant ainsi tout le quart sud-ouest de la péninsule. En outre, aux 4-5e siècle, par l'intermédiaire de leurs vassaux Banu Kinda, les rois de Himyar parvirent à étendre de façon indirecte leur autorité sur une grande partie de l'Arabie centrale. Les rois de Himyar portaient le nom de Tubba (= "le suivi"). L'économie du royaume d'Himyar était basée sur l'élevage, l'agriculture sèche ou irriguée, ainsi que sur le commerce à la fois maritime et terrestre. Le roi de Himyar gouvernait depuis sa capitale Zufar (située dans la montagne, à mi-chemin entre Ma'rib et Aden), il nommait des princes (kayl) dans le reste de ses possessions. Les Himyarites (que les Romains appelaient Homeritae) étaient originellement païens mais à la fin du 4e siècle (vers 360 ?), leurs souverains se convertirent au judaïsme. Au début du 6e siècle, le roi Dhu (Dhu = "possesseur") Nawas commença à persécuter ses sujets Chrétiens (eux mêmes très intolérants vis-à-vis des païens et des juifs), allant jusqu'à faire raser l'église de Nadjran (en 523, épisode dont le Kur'an fait mention, LXXXV). En 525 une armée chrétienne venue du royaume éthiopien d'Aksum débarqua sur la côte sud et fit la conquête du pays de Himyar avec le soutien indirect des Byzantins (une première occupation éthiopienne avait déjà eu lieu en 346-378). Le vice-roi nommé par les Ethiopiens, Abraha finit par de rendre indépendant de la tutelle d'Aksum et gouverna seul (550). En 570 il lança une grande expédition vers le Hidjaz qui échoua dans la région de La Mekke (épisode dont il est également fait mention dans le Kur'an). Finalement, les Himyarites s'allièrent aux Perses et parvirent à chasser les Ethiopiens. Le Yémen fut dès lors gouverné par un vice-roi nommé par Ctésiphon qui s'appuyait sur des fonctionnaires perses et yéménites (appelés Abna). En 632 le dernier vice-roi de Sana'a fit allégeance à l'Etat médinois. La langue himyarite, qui appartenait au groupe sud-arabique eut des locuteurs jusqu'au 10e siècle de l'EC.

. Banu Hudhayl
Tribu nord-arabique apparentés aux Banu Kinana. Ses membres habitent le coeur du Hidjaz et adorent l'idole Al-Manat. Parmi leurs différentes fractions, celles des Banu Lihyan est la plus célèbre. Ils se convertirent à l'Islam après la prise de la Mekke en 8/630. Le célèbre compagnon du Prophète (sws) Abadallah ibn Mas'ud était originaire de cette tribu.

. Banu Khawlan
Arabes sédentaires installés dans la région de Tarim (l'un des centres du judaïsme sud-arabique) et de Sa'da, ils se convertiront à l'Islam en 10-14 H. Ils deviendront plus tard de farouches Zaydites, réputés pour leur tempérament guerrier.

. Banu Khuza'a
Tribu d'origine (probablement) sud-arabique. Ils sont issus de la même lignée que les Banu Azd Sarath, les Banu Kayla et les Banu Ghassan. Leur migration vers le Nord de l'Arabie les a fait passer par la région de La Mekke qu'ils sont parvenus à enlever aux Banu Djuhrum mais qu'ils perdront ensuite au profit des Banu Kuraysh. Malgré tout, les intermariages entre eux et les Kuraysh resteront très fréquents. Le clan des Banu Aslam, tout comme celui des Banu Ka'b, fractions des Banu Khuza'a furent des soutiens de l'Islam dès la première heure. A l'inverse, celui des Banu Mustalik s'opposa fortement aux Médinois. Nombre de Banu Khuza'a jouèrent un rôle éminent au cours des premiers siècles de l'histoire islamique.

. Banu Kinana
Proches des Banu Asad, ils nomadisent autour de Makkah. Païens, ils vouent un culte au dieu Hubal et à la déesse al-Uzza. Ils sont divisés en six fractions principales, dont la fraction de Kuraysh (fondée par le Kinanite Fihr, dit "Kuraysh", vers 400 EC), qui à cette époque est en passe d'être considérée comme une tribu à part entière. Parmi les autres fractions on compte les Al-Nadr (dit Banu Kays), les Malik, les Milkan (ou Malkan), les Amir, les Amr, les Abd Manat (ces dernier comprenant à leur tour les Bakr, les Damra, les Ghifar et les Ahabish pour ne citer qu'eux). Les Banu Kinana jouèrent un rôle important à l'époque du Prophète (sws), ils soutinrent en général les Banu Kuraysh contre les Musulmans, mais certains membres de la tribu rejoignirent individuellement le camps du Prophète (sws) dont ils devirent de solides auxiliaires, ainsi de Abu Dhar al-Ghifari par exemple.


Dernière édition par le Dim 1 Juil - 23:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elirshad.com/
Abd95
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Re: Les tribus de la péninsule arabique   Dim 1 Juil - 17:40

(suite)


. Banu Kinda
Les Banu Kinda forment une vaste confédération de tribus d'origine sud-arabique mais répandues dans toute la péninsule. Ils comprennent de nombreuses fractions, dont les Sakun, les Sarasik, etc. Parmi elles le clan des Banu al-Hudjr (dont est issu la famille des Banu Akil al-Murar) est celui qui a eu l'histoire la plus complexe. Allié des Banu Himyar, il a fait mouvement depuis l'Hadramawt au 5e siècle. A force de batailles contre les tribus locales il est parvenu à se tailler un grand domaine en Arabie centrale (région de Yamama) d'où il a finalement était expulsé par une coalition de Banu Tamim et de Banu Asad. Réfugié en Palestine, son souverain al-Harith ibn 'Amr (m. 528) y passa un accord avec les Byzantins (502). Le plus grand poète arabe de la Djahiliyya, Imru l-Kays, était le fils de al-Harith. Ce sont les Banu Kinda qui ont apporté les premières traditions sédentaires en Arabie centrale. Ils ont favorisé le processus de christianisation de la région et ont répandu l'usage de l'écrit. Beaucoup se rallièrent à l'Islam à l'occasion de l'année des députations. Ils participèrent néanmoins à la Ridda, furent défaits, et rejoignirent en masse l'armée islamique où beaucoup s'illustrèrent à l'époque des Califes Bien Guidés et des Omeyyades (ainsi Shurhabil ibn Hasana, Al-Asha'ath ibn Kays et son petit-fils Ibn al-Asha'ath). Au Moyen-Âge, certains s'installèrent en Afrique du Nord, en Egypte notamment et jusqu'en Espagne où ils étaient nombreux, dit-on, autour de Saragosse. Le philosophe musulman Al-Kindi était membre de cette tribu.

. Banu Kuda'a
Grande confédération tribale et nomade d'origine sud-arabique mais installée majoritairement dans le Nord de la péninsule. Elle comprend notamment les tribus suivantes :

- Banu al-Kay'n et Banu Kalb
Présents autour de l'oasis de Dumar al-Djandal., ils sont à moitié chrétiens et à moitié païens.

- Banu Djuhayna
Poches parents des Banu Aws et des Banu Kharadj de Yathrib. Ils formèrent très tôt un pacte d'alliance avec les Musulmans dont ils devinrent, avec les Banu Muzayna, les soutiens les plus fidèles. De fait, ils ne participèrent pas à la Ridda. Beaucoup d'entre eux s'installèrent en Egypte et au Soudan à l'époque médiévale. Ils existent toujours.

- Banu Kayla
Tribu d'origine sud-arabique ayant migré dans la région de Yathrib où elle fut d'abord sous la tutelle d'Arabes judaïsés avant d'accéder à l'autonomie. Païens, les Banu Kayla vouaient une grande dévotion à al-Manat, dont le sanctuaire se trouvait près de Médine au lieu-dit Kudayd. La confédération se divisa en deux tribus, celles des Aws et celle des Kharadj. Celles-ci accueillirent les Musulmans venus de La Mekke lors de l'Hégire. Elles devinrent dès lors les principaux soutiens (Ansar) de la cause islamique.

- Banu Udhra
Bédouins installés dans le Wadi l-Kura. De religion païenne, ils réputés pour leur générosité et leur bonté si bien qu'on nomma par la suite Ghazal udhri, ou Hubb al-udhri les récits littéraires (généralement poétiques) contant des amours platoniques et contrariés. Ils protégeaient les Juifs auxquels ils étaient liés des attaques des autres bédouins. Beaucoup de Banu Udhra firent de grandes carrières sous le règne des Omeyyades. Ainsi, Ziml ibn 'Amr, commanda la police (shurta) de Damas à l'époque de Mu'awiya, tandis que Uthman ibn Sa'd, fut nommé par Umar II comme gouverneur de Damas.

- Banu Bali
Ils contrôlent la grande oasis de Tayma. Ils comptèrent en leur sein de nombreux convertis précoces. La mère de 'Amr ibn al-'As était membre de cette tribu. Beaucoup de Banu Bali s'installèrent en Egypte et au Soudan au cours du Moyen-Âge.

- Banu Bahra
Généralement chrétiens, placés sous l'autorités des Banu Djudham, ils combattirent les Musulmans à la bataille de Mut'a mais se convertirent à l'islam en 630. Ils se rallièrent définitivement en 634-636.

- Banu Salih
Tribu chrétienne de Jordanie soumise aux Banu Ghassan.

. Banu Lakhm
D'origine yéménite, proches parents de Banu Djudham et des Banu Amila, ils étaient présents dans une partie du Irak ainsi qu'en Palestine. Les Banu Lakhm d'Irak devirent chrétiens pour la plupart à partir de l'an 300 tandis que ceux de Palestine se placèrent sous la dépendance des Banu Djudham avec lesquels ils sont souvent confondus. En Irak, un de leur clan parvint à régner trois siècles durant sur le royaume arabe d'al-Hira placé sous la tutelle des Perses Sassanides (226-610 EC). En 633 ils se rallièrent aux musulmans.

. Banu Madhhidj
Groupe tribal sud-arabique, apparenté aux Banu 'Ans et aux Banu Murad. Ils s'étaient convertis au judaïsme et étaient devenus de solides alliés des Himyarites. Ils se rallièrent à l'Islam vers l'an 10-12 de l'Hégire et nombre d'entre eux jouèrent un rôle important dans l'islamisation et l'arabisation de l'Irak et de l'Egypte. Souvent anti-omeyyades, les Banu Madhhidj installés dans le Irak s'allièrent aux Banu Hamdan et rejoignirent le camp des Alides contre celui des Omeyyades à l'instar d'un de leur plus fameux représentant de l'époque Malik ibn al-Ashtar. Ils se révoltèrent à nouveau contre le calife Abd al-Malik et son gouverneur Al-Hadjdjdj face auquel ils soutinrent sans succès les prétentions d'Ibn Al-Ash'ath en 700.

. Banu Mahra
Tribu sud-arabique composée pour partie de sédentaires (sur la côte) et de nomades ou de semi-nomades (dans l'intérieur des terres). Ils demeuraient (et leurs descendants demeurent toujours) dans la région du Dhufar, située entre le 'Uman et l'Hadramawt, au Sud-Est de la péninsule arabique. Cette région fut durant toute l'Antiquité et une partie du Moyen-Âge la principale région productrice d'encens et c'est de-là que partaient les caravanes qui rejoignaient chaque année la Syrie et l'Irak. La langue mahri (dont une variante est parlée sur l'île de Sukutra) est très isolée au sein du groupe sud-arabique, ce qui la rend incompréhensible des autres arabophones. Les Banu Mahra fournissaient des mercenaires déjà appréciés aux temps des Sabéens. Ils élevaient aussi les plus beaux chameaux d'Arabie (le mot de "Méhari" est un lointain souvenir de cette réputation flatteuse). Ils adhérèrent à l'Islam lors de l'année des Députations et envoyèrent de nombreux contingents à Médine.

. Banu Murad
Tribu sud-arabique installée dans la région de l'Hadramawt. Elle se rallia à l'Islam en 631.

. Banu Muzayna
Arabes du Nord. Installés au Sud de Yathrib, ils étaient relativement peu nombreux et assez pauvres. Les Banu Muzayna comptèrent parmi les premiers et les plus fidèles soutiens des Musulmans. Ils restèrent fidèles au calife Abu Bakr durant la Ridda et donnèrent de grands capitaines à l'armée islamique, dont al-Numan ibn Mukarrin (qui trouva le martyr à la bataille de Nehavend) et Makil ibn Yasar. Le célèbre juriste Al-Muzani, l'un des fondateurs du droit malikite appartenait également à cette tribu. Les Banu Muzayna furent absorbés par les Banu Harb au 11e siècle de l'EC. Certains avaient émigré dans le Sinaï où on les trouve encore aujourd'hui sous le nom de Tawara.

. Banu Sulaym
Tribu nord-arabique divisée en trois fractions : les Khufaf ibn Imri, les Bahz ibn Imri et les Awf ibn Imri. Généralement sédentaires, proches parents des Banu Hawazin, les Banu Sulaym s'allièrent aux Banu Kuraysh contre les Musulmans de Médine. Ils constituèrent ensuite l'un des piliers de l'armée omeyyade. Ils disparurent finalement aux 9-10e siècles de l'EC absorbés par les Banu Harb. Beaucoup participèrent à l'épopée hilalienne si bien qu'aujourd'hui encore la trace leurs descendants (véritables ou supposés) se retrouve un peu partout à travers l'Afrique du Nord.

. Banu Taghlib
Appartiennent au groupe des Rabi'a (nord-arabique) et sont de proches parents des Bakr ibn Wa'il. Originaires d'Arabie centrale ils se sont installés en Irak avec leurs cousins les Banu Namir puis en Djazira, aux frontières de la Syrie romaine. Devenus les vassaux des Banu Lakhm ils ont adopté le christianisme. Ils ont formé une puissante tribu, alliée des Banu Kinda mais ennemie des Bakr ibn Wa'il. Rallié à Ali durant la Fitna, certains ont néanmoins soutenu Mu'awiya (le poète préféré du calife, Ka'b ibn Dju'ayl, était un Taghlibi). Ils appuyèrent le calife Abd al-Malik contre les Zubayrides durant la seconde guerre civile. Ils se convertirent progressivement à l'Islam mais restèrent majoritairement chrétiens jusqu'à l'époque abbasside.

. Banu Tamim
Puissante tribu d'Arabie du Nord alliée politiquement aux Banu Lakhm d'al-Hira. Divisée en trois branches principales : les Zayd Manat, les 'Amr et les al-Harith. Elle comportait en son sein beaucoup de nomades et quelques sédentaires. Leur principal oasis était al-Hadjr. Une fois ralliés à l'Islam, beaucoup de Banu Tamim participèrent à la fondation de Basra et de Kufa. Ils furent très puissants politiquement à l'époque omeyyade, en particulier en Iran et dans le Bahrayn. Les Banu Tamim forment l'une des rares tribus de l'époque prophétique à avoir su garder jusqu'à aujourd'hui une certaine cohésion. Le shaykh Muhammad ibn Abd al-Wahhab est issu d'un de ses lignages.

. Banu Tanukh
Tribu sud-arabique installée de longue date dans le désert syrien., proche parente des Banu Azd et des Banu Lakhm. L'un de ses chefs, Djadhima participa aux côtés des Romains à la guerre victorieuse menée contre la célèbre reine de Palmyre (Thadmur), Zénobie. Convertis au christianisme, les Banu Tanukh formaient des contingents appréciés de l'armée byzantine. Ils combattirent d'abord les Musulmans avant de les rallier. Proches de la dynastie omeyyade, ils n'acceptèrent en masse de se convertir à l'islam que sous le règne des Abbassides. Certains s'installèrent à cette époque sur la côte levantine et beaucoup devinrent Druzes à partir du 10-11e siècles de l'EC.

. Banu Tayy
Tribu sud-arabique apparentée aux Banu Azd et aux Banu Kinda. Les Banu Tayy étaient essentiellement installés sur les plateaux du Djabal Shammar (actuelles frontières saoudo-jordano-irakiennes). Alliés des Banu Asad et des Banu Lakhm ils comportaient des Chrétiens mais également de nombreux païens. Ayant adopté l'Islam ils fournirent de très nombreux contingents aux armées musulmanes, à un tel point que les chroniqueurs syriaques du 7e siècle emploient souvent les nom de Sarrasins et de Tayy comme synonymes. Ils s'illustrèrent également dans la conquête de la Perse et furent appréciés sous les Omeyyades pour le talent de leurs poètes.[b]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elirshad.com/
Haz
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 382
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Les tribus de la péninsule arabique   Jeu 5 Juil - 14:47

Salam alikoum

Merci pour toutes ces précieuses indications Abd95 ! Depuis le temps que j'en cherche une liste fournie !!!
Revenir en haut Aller en bas
itinerant
Confirmé


Nombre de messages : 322
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: Les tribus de la péninsule arabique   Sam 7 Juil - 21:15

Salaam

Haz a écrit:
Salam alikoum

Merci pour toutes ces précieuses indications Abd95 ! Depuis le temps que j'en cherche une liste fournie !!!

Manque plus qu'un infographiste nous fasse une carte (ou plusieurs) a l'aide de ces indications fournies.
Revenir en haut Aller en bas
Abd95
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Re: Les tribus de la péninsule arabique   Lun 9 Juil - 15:14

Salam

L'épouse du calife Mu'awiya et la mère de son fils et hériter Yazid était une kalbiyya de la confédération des Banu Kuda'a. Le fils adoptif du Prophète (sws), Zayd, était également un Banu Kalb d'origine.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elirshad.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les tribus de la péninsule arabique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les tribus de la péninsule arabique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dossier Février 2014 : Les Religions Préislamiques de la Péninsule Arabique
» History - Qui sont les Sémites ?
» Les tribus amérindiennes
» Les 12 tribus d'Israël
» Secte des 12 tribus d'Israel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Espace des Savoirs :: Histoire des mondes musulmans-
Sauter vers: