AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 histoire et islam

Aller en bas 
AuteurMessage
Jamel
Nouveau


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: histoire et islam   Mer 29 Aoû - 15:58

On ne peut saisir l’histoire de la civilisation musulmane que par l’idée qui la gouverne et la dirige. Il est indispensable d’intégrer dans sa lecture l’élément moteur qui constitua cette grande civilisation et qui sans celui-la, dénature son image réelle la rendant brouillée et déformée. Or il est, la plus part du temps supprimé des analyses et du discours des analystes.

Plus que par les raisons sociologiques ou matérialistes, c’est par la révélation, (le Coran et la Sunna) que la civilisation musulmane a contribué au progrès humain. On ne saurait séparer de l’explication historique les aspects essentiels de l’islam qui sont le dogme (al-aquîda), la loi (ach-charî`a), et la voie (at-tarîqa), tirés des sources (Coran et Sunna), et qui dans sa conception philosophique, se manifeste par un système, globalisant toutes les facettes de la vie tant sur le plan politique, économique, que social et culturel..
Ses caractéristiques constituent un facteur important dans la recherche des traits originaux qui détermine cette civilisation. Cette nouvelle conception ou « idéologie » n’est pas comme il est souvent dit une religion au sens cultuelle mais un mode de vie globale. C’est la une donnée d’une extrême importance car elle permit à cette civilisation d’être ce qu’elle fut.
Mais attention il ne faut pas délaisser les différentes données scientifiques telles que la sociologie, la psychologie et bien d’autres.
Il est important que toutes les sciences nécessaires à son interprétation se conjuguent afin d’obtenir un visage net et lumineux de sa description historique.

Malheureusement il se dégage qu’au cours de l’étude de l’histoire de l’Islam, qui s’appuie sur les travaux réalisés essentiellement par les orientalistes, une représentation de sa civilisation déformée, altérée et même falsifiée. Nul doute, en effet que ce tableau, qui renvoi une image biaisée de l’histoire du monde musulman, n’ait pas sans, une volonté motivée, guidée par des objectifs déterminés pour certains, indécis pour d’autre, au point où cette production historique en devient la seule manière de voir ou la référence dans son analyse et son explication.
Cela s’explique pour plusieurs raisons. Tout d’abord, et de manière générale, ce n’est pas un axiome de dire que l’antagonisme qui règne depuis des siècles entre le monde musulman et le monde chrétien joue un rôle déterminant dans la construction de l’image de l’autre. Car, en effet l’histoire est écrite, sans aucun doute, par les puissances dominantes, c’est là, incontestablement, un facteur qui a joué dans la vision de l’Occident sur le monde musulman.
La lecture s’inscrit donc conformément aux objectifs de ces puissances, éliminant les éléments gênants.
Ajoutons à cela, une autre difficulté majeure qui ne permet pas d’apporter une vision authentique : l’objectivité, certes, reste une chose délicate dans la recherche, surtout lorsque les chercheurs sont liés à une idéologie, une histoire, des coutumes, une culture, un dogme ou une école de pensée, mais elle est doublement en danger si ces auteurs voient en l’objet de leur étude un ennemi ou un rival.
Bien sûr, je ne veux pas généraliser et réduire l’image véhiculée à la seule responsabilité des orientalistes et donc des puissances dominantes. Au-delà de l’interprétation faite des évènements de cette histoire, la défaillance des documents et leur manque d’homogénéité est à prendre en considération, afin de pallier toute dérive, or les sources arabes ne sont pas d’une fiabilité sûre.
Citons ici l’exemple de Tabarî (224-310 de l’hégire) connu des orientaux comme des occidentaux pour ses chroniques « histoire des prophètes et des rois » ou il y transcrit des récits défaillants, invalides où l’étude scientifique et la critique des sources sont absentes et ou certains de ces écrits décrivent l’image de l’époque, de ses évènements, et de ses hommes avec passion au bénéfice du pouvoir en place. Pourtant Tabarî était très versé dans les sciences religieuses, reconnu pour sa jurisprudence. Il était très critique sur les sources concernent la discipline étudiée ceux conformément aux critères scientifiques en accord avec la matière, cependant il n’avait pas cette démarche lorsqu’il s’agissait d’aborder l’histoire.
Mais cette forme de pratique était courante chez les auteurs musulmans médiévaux qui ont donné une grande place à l’histoire politique ou l’histoire de la société est abandonnée, réduite la plus part du temps aux conflits idéologiques.
Là encore, cela a multiplié les zones d’ombre et de dénaturation, ce qui ne favorise pas une compréhension plus globale et plus large de la civilisation.

J’aimerai souligner afin d’éliminer toute ambiguïté de mon propos, l’effort fait par les orientalistes et les historiens occidentaux sur l’histoire islamique et plus généralement sur l’Islam. Aujourd’hui il existe une littérature étendue même s’il reste encore beaucoup à faire.

La civilisation musulmane se refuse donc à toute analyse simple et réduite, elle a su se distinguer par son expansion surprenante, sa gestion politique et son système gouvernemental singulier, mais aussi par son économie florissante et prospère, sa politique sociale distincte des autres sociétés antérieures, qui témoigne d’une originalité dans ses relations humaines, dominées par une pluralité ethnique et religieuse.
Elle est reconnue pour sa richesse culturelle considérable, sa création artistique remarquable et sa vie intellectuelle grandiose à l’image de son expansion, présentant une littérature abondante et diverse.
Sa puissance s’est manifestée sur un territoire immensément étendu et imposant, joignant l’Extrême Orient, l’Orient et l’Occident, sans frontière, unis autour d’un même message et d’une même langue. Depuis et jusqu’a ce jour son nouveau type de pensée bouleversa le monde et marqua celui-ci. Aujourd’hui et plus que jamais une relecture de son histoire éminente s’impose, à la lumière de ses pôles fondamentaux ( le dogme, la loi et la voie) tirés de sa source (la révélation).
Ce sont les raisons qui me poussent à dire qu’il est indispensable d’en connaître sa véritable histoire à travers son rapport à l’homme, à la vie, à l’univers, à la science, au savoir, au monde en générale sans la soumettre à une dimension purement cultuelle et donc religieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Qantara
Junior


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: histoire et islam   Ven 31 Aoû - 17:15

Salamu alaykum

La perplexité me gagne quand, après un essai courageux pour détourner l'étude de la civilisation musulmane de trop de "consenti", de conformisme si vous préférez, l'on en revient aux éternelles qualités et faits d'or de cette histoire "musulmane".

Citation :
Elle est reconnue pour sa richesse culturelle considérable, sa création artistique remarquable et sa vie intellectuelle grandiose à l’image de son expansion, présentant une littérature abondante et diverse.
Sa puissance s’est manifestée sur un territoire immensément étendu et imposant, joignant l’Extrême Orient, l’Orient et l’Occident, sans frontière, unis autour d’un même message et d’une même langue. Depuis et jusqu’a ce jour son nouveau type de pensée bouleversa le monde et marqua celui-ci. Aujourd’hui et plus que jamais une relecture de son histoire éminente s’impose, à la lumière de ses pôles fondamentaux ( le dogme, la loi et la voie) tirés de sa source (la révélation).

Ah ! La beauté de la civilisation islamique ! Sa grandeur ! Ses maîtres scientifiques ! L'âge d'or ! Certes, oh oui certes, ce sont des choses indéniables, mais comme tu le dis si bien, il faut aller bien plus loin que tout cela, bien plus loin que l'âge d'or. La critique de certains auteurs qui se donnent ces objectifs est bienvenue : Hichem Djaït ? Abdallah Laroui ? Houari Touati ?

J'en profite pour rappeler ce lien utile : http://sabyl.forumactif.com/Histoire-des-mondes-musulmans-f16/Islam-et-Histoire-t716.htm
Revenir en haut Aller en bas
 
histoire et islam
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vidéo N°10, histoire de l'islam
» la symbolique du porc dans l'islam
» Une histoire d'amour émouvante
» Triste histoire
» L'islam est le Mal, un antéchrist

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Espace des Savoirs :: Histoire des mondes musulmans-
Sauter vers: