AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
karimc
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit   Mar 7 Nov - 12:11

salam alikoum

voila en ce moment nous avons un dossier à faire concernant le micro crédit, j'ai rédigé une problèmatique ainsi que le plan de ma premiere partie, j'aimerais savoir si je pouvais la soumettre ici afin d'avoir des suggestions des apports d'informations, des approfondissements et des corrections, des liens vers d'autres sites etc


j'attends vos réponses pour commencer a poster la problèmatique

wa salam alikoum
Revenir en haut Aller en bas
Filistine
Confirmé


Nombre de messages : 459
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit   Mar 7 Nov - 12:45

Salam aleykom,

Je ne connaîs pas grand chose sur le microcrédit mais apparemment ce n'est pas une si bonne idée que cela semble.

Voilà en tout cas ce que j'ai lu:

http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2006-10-31%2019:19:06&log=invites

salam
Revenir en haut Aller en bas
Tajdikt
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit   Mer 8 Nov - 12:29

karimc a écrit:
salam alikoum

voila en ce moment nous avons un dossier à faire concernant le micro crédit, j'ai rédigé une problèmatique ainsi que le plan de ma premiere partie, j'aimerais savoir si je pouvais la soumettre ici afin d'avoir des suggestions des apports d'informations, des approfondissements et des corrections, des liens vers d'autres sites etc


j'attends vos réponses pour commencer a poster la problèmatique

wa salam alikoum


salamouhalikoum


post ta problématique et le corp de ton travail, si je peux t'aider un peu, ça sera ok.
Revenir en haut Aller en bas
karimc
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit   Mer 8 Nov - 22:20

salam alikoum


voici la problèmatique et la premiere partie de mon plan

Est-il possible de créer des entreprises et donc de résoudre en partie les problèmes de l'emploi et de développer la croissance économique par le micro-crédit ?



voila donc la partie numéro un


le micro crédit présentation

-A historique
-B qu'est ce que le micro crédit : définition
-c les dIFFERENTS TYPES D'ORGANISASTIONS QUI GERENT LE MICRO-CREDIT
Revenir en haut Aller en bas
karimc
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit   Sam 11 Nov - 18:31

Filistine a écrit:
Salam aleykom,

Je ne connaîs pas grand chose sur le microcrédit mais apparemment ce n'est pas une si bonne idée que cela semble.

Voilà en tout cas ce que j'ai lu:

http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2006-10-31%2019:19:06&log=invites

salam

salam alikoum

barakallah ou fiki
Revenir en haut Aller en bas
Filistine
Confirmé


Nombre de messages : 459
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit   Sam 11 Nov - 23:30

wa aleykom al salam,

Je pense que tu peux faire un plan avec thèse/antithèse, avantages/ inconvénients puisque ce n'est pas si avantageux que ça.

salam,
Revenir en haut Aller en bas
karimc
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit   Sam 13 Jan - 15:17

salam alikoum


voila une version pas totalement finie

je la mets en ligne pour pouvoir aider des gens qui doivent traiter de ce sujet
comment mettre un document word dans ce forum je ne sais pas faire
Revenir en haut Aller en bas
karimc
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit   Sam 13 Jan - 15:19

karimc a écrit:
salam alikoum


voila une version pas totalement finie

je la mets en ligne pour pouvoir aider des gens qui doivent traiter de ce sujet


comment mettre un document word dans ce forum je ne sais pas faire

Introduction


Comment se constituer une épargne, même modeste si l’on ne dispose d’aucun lieu sûr ou déposer l’argent ? Comment investir dans une petite affaire si l’on n’a accès à aucune source de financement ? Comment prendre en main son propre développement si l’on ne dispose d’aucune option raisonnable ?

Dans les pays en voie de développement, ces questions concernent aujourd’hui une large majorité de la population qui n’a pas accès aux banques. Il existe un fossé entre la plupart de la population – les paysans, les familles des milieux pauvres et populaires des villes, les petits entrepreneurs du secteur informel - et les établissements financiers du secteur formel.
Dans les pays à économie de marché seule une partie minoritaire de la population est littéralement déconnectée du circuit économique, ce qui les mène ainsi à une grande précarité.
Les banques les voient comme des clients peu rentables et extrêmement risqués, et de leur coté ceux-ci sont conscients que le service proposé par les banques sont inadaptés à leur besoins.

Pour des centaines de millions d’individus, cette situation se traduit par une exclusion économique et sociale, ce à quoi essaye de répondre le concept de microfinance.

On peut définir la microfinance comme l’ensemble des services qui sont proposés à des individus qui n’ont pas accès aux institutions financières classiques, on peut l’étendre aussi à l’ensemble des activités mises en œuvre pour y remédier. Les services financiers comme
l’épargne ou le microcrédit en sont les illustrations parfaites

Une interrogation vient naturellement à l’esprit :
Est-il possible de créer des entreprises et donc de résoudre en partie les problèmes de l'emploi et de développer la croissance économique par le microcrédit dans les PED et dans les PEDM ?

De quoi s'agit-il ?

Le microcrédit est un prêt pour la création ou le développement de très petites entreprises, pour des gens non éligibles au système bancaire, faute de garanties réelles ou d'apport personnel suffisant. Il est assorti d'un accompagnement fort des créateurs et s'inscrit dans une démarche économique et financière durable.
Il s’agit d’un petit crédit, d’un montant peu élevé, sensiblement inférieur au crédit qu’une entreprise ou un ménage peut solliciter d’une banque. Ce crédit est demandé par des personnes qui disposent d’un revenu relativement bas. Il est le plus souvent sollicité pour développer une activité génératrice de revenu, qu’il s’agisse d’une ancienne activité que l’on voudrait étendre ou d’une nouvelle que l’on voudrait créer. Enfin l’emprunteur ne dispose d’aucune garantie à offrir car il possède peu de choses et n’est sans doute pas propriétaire ni du logement qu’il occupe, ni de la terre qu’il cultive. La seule garantie qu’il puisse offrir est de nature sociale : avec d’autres candidats au crédit de son quartier ou de son village, il peut constituer un petit groupe dont tout les membres se connaissent et peuvent s’engager solidairement.


On peut maintenant commencer à définir le concept de micro crédit. Il s’agit d’un petit crédit, d’un montant peu élevé, sensiblement inférieur au crédit qu’une entreprise ou un ménage peut solliciter d’une banque. Ce crédit est demandé par des personnes qui disposent d’un revenu relativement bas. Il est le plus souvent sollicité pour développer une activité génératrice de revenu, qu’il s’agisse d’une ancienne activité que l’on voudrait étendre ou d’une nouvelle que l’on voudrait créer. Enfin l’emprunteur ne dispose d’aucune garantie à offrir car il possède peu de choses et n’est sans doute pas propriétaire ni du logement qu’il occupe, ni de la terre qu’il cultive. La seule garantie qu’il puisse offrir est de nature sociale : avec d’autres candidats au crédit de son quartier ou de son village, il peut constituer un petit groupe dont tout les membres se connaissent et peuvent s’engager solidairement

Ces caractéristiques permettent de définir le micro-crédit, mais la totalité du micro crédit ne tiens pas dans cette définition. Il y’a des critères qui sont relativement flous et difficiles à cerner.
Que signifie un montant relativement peu élevé ? La banque mondiale retient le plafond de 30% du Produit national brut (PNB) par habitant*. D’un pays à l’autre cela peut beaucoup varier : a peine plus de 100 euros à Madagascar et 350 au Maroc, 250 au Honduras et plus de 1000 au Chili, 1800 en République Tchèque et 7500 en France … De même le revenu par tête étant une moyenne, à partir de quel montant le revenu d’un emprunteur peut-il être considéré comme bas ? S’il est normal que le crédit soit toujours demandé dans la perspective d’améliorer son revenu, il y’a bien des différences entre la mère de famille quasiment sans ressources, l’artisan qui veut simplement remplacer une machine et le responsable qui ambitionne de doubler son activité. Enfin les bénéficiaires de micro-crédit peuvent appartenir à des groupes plus ou moins solidaires, voire ne faire partie d’aucun groupe.

Si le microcrédit ne peut être défini par le montant de la somme empruntée ou par la nature de la garantie, quel critère peut on retenir ?

Le micro- crédit est un crédit de proximité, sa formule est souple et est adaptée aux besoins.

Ces caractéristiques majeures sont notamment le petit montant des prêts octroyés, la collecte de la petite épargne, la fréquence des prêts octroyés, les délais de remboursement très courts et le niveau d’activité micro ou local. Les termes et conditions pour les prêts sont généralement flexibles et accessibles aux utilisateurs..


Dernière édition par le Jeu 18 Jan - 1:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
karimc
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit   Jeu 18 Jan - 1:11

Comment fonctionne le micro-crédit ?

Les opérateurs de micro-crédit offrent un continuum d'activités qui peut aller de l'accueil et du conseil aux porteurs de projets jusqu'au suivi de leur entreprise en passant par la collecte de l'épargne solidaire et la phase de financement proprement dite par octroi de crédit ou prise de participation.

Ces activités remplacent avantageusement les trois méthodes classiques utilisées par les banques en matière de crédit :
1. la sélection (screening) des candidats selon leur solvabilité (en recourant à la technique du credit scoring par exemple), qui exclut, de fait, les populations modestes,
2. le contrôle de l'activité (monitoring) du créateur, qui n'est pas souhaité par les banques qui y passeraient un temps d'autant plus long que le projet est risqué ou jugé risqué car avec un risque difficilement quantifiable, et
3. le recours en justice pour faire respecter (enforcing) le contrat de crédit, qui est de nature à générer des frais supérieurs au préjudice compte tenu des faibles montants prêtés et du peu de garanties offertes par le créateur.

Pour les opérateurs de micro-crédit :

Les activités d'accueil et de conseil remplissent la fonction de screening. Les asymétries d'informations, qui caractérisent traditionnellement une relation de crédit, sont ainsi fortement réduites puisque le projet du créateur va être examiné en détail non seulement sur un plan comptable (plan de financement, gestion prévisionnelle) mais également par étude de marché et observation sur place. Un rapport de confiance entre le créateur et l'opérateur de micro-crédit se construit au fil des rencontres. Il repose sur le constat de la motivation et de la bonne foi du créateur. La personnalisation des rapports crée la confiance.

Les activités de suivi de l'entreprise, généralement pendant une période d'au moins une année, remplissent la fonction de monitoring. Il s'agit de prévenir tout risque de défaillance.

La fonction d'enforcing est quant à elle assurée, non de manière répressive, mais plutôt incitative, notamment par la technique du cautionnement solidaire qui permet d'impliquer l'entourage du créateur dans le projet, qui se porte caution pour le remboursement d'une partie des fonds empruntés. Cette caution est plus pensée comme un moyen d'impliquer l'entourage que comme une garantie à faire jouer en cas de défaillance.
A qui est destiné le micro-crédit ?

Il concerne potentiellement un public extrêmement large puisque le tiers de l'emploi en Europe est constitué par le travail indépendant et les très petites entreprises. Par ailleurs, dans certains pays, le tiers des créations d'entreprises sont le fait de chômeurs, lesquels représentent 9 % de la population active européenne. Le micro-crédit peut dès lors constituer un formidable outil d'inclusion sociale notamment pour les près de 60 millions d'européens qui se trouvent en dessous du seuil de pauvreté.
Revenir en haut Aller en bas
karimc
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit   Jeu 18 Jan - 1:12

L’émergence du microcrédit
, le crédit est aussi vieux que le monde
Les historiens situent sa naissance en Babylonie, quelque trois mille quatre cent ans
avant Jésus Christ.
Les prêtres du temple d’Ourouk faisaient fructifier les offrandes en consentant des
prêts en nature dont la comptabilité était tenue à l’ aide de pictogrammes.
Il a été pratiqué à toutes les époques et pour toutes les clientèles : le mot banquier
vient du blanc sur lequel celui-ci opérait au Moyen- Age .
Les tontines sont connues depuis des siècles dans des civilisations très différentes.
Elles consistent fondamentalement à mutualiser les versements périodiques des membres en les mettant, à tour de rôle, à la disposition de chacun, même si des
méthodes de répartition plus sophistiquées sont utilisées dans certains cas.
Plus près de nous, en janvier 1849, Pierre Joseph Proudhon créait la Banque du peuple, construite autour de trois principes révolutionnaires : la suppression du numéraire, la généralisation de la lettre de change et l’organisation du civile

La banque du peuple ne survécut pas à sa conception trop idéaliste et fut liquidée,sept semaines après sa création , à la suite de la condamnation de son fondateur pour insulte au prince Louis Napoléon Bonaparte. Deux idées fortes de Proudhon vont se retrouveront,150 ans plus tard ,dans le microcrédit : celle que l’accès au capital peut permettre aux travailleurs de mettre en œuvre leur force de travail, sans nécessairement d’un patron
Et celle que le crédit et un puissant lien social.
Plus chanceux, Friedrich-Wilhelm Raiffeisen lança en 1864, en Rhénanie , la première coopératif de crédit, pour lutter contre l’usure qui accablait les paysans la coopératif avait pour 1er but d’offrir des cautions mutuelles aux banques , afin que ces membres puissent avoir accès au crédit . D’autre coopératif se créèrent et évoluèrent vers la collecte de l’épargne pour pouvoir prêter directement à leurs membres. Elles furent à l’origine de toutes les banques mutualistes d’Europe .
Revenir en haut Aller en bas
karimc
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit   Jeu 18 Jan - 1:14

Une première raison concerne le recours au fincancement extérieur, qui a commencé après le choc pétrolier de 1973 et s’est peu à peu généralisé. L’endettement excessif des états qui s’en est suivi a conduit à la crise de la dette, ouverte par le Mexique en 1983.* Beaucoup de pays
du sud se sont alors trouvé eux aussi dans l’incapacité de faire face à leurs engagements.
Après avoir essayé de réduire la dette, la communauté internationale à fini par annuler un partie de la dette de certains pays.
Dans ces conditions bien des pays ne peuvent plus continuer d’emprunter

Une deuxième raison concerne l’intervention du secteur public, le modèle marxiste a perdu sa popularité. La chute du mur de Berlin en 1989, l’éclatement de l’ex URSS qui a suivi et la volonté d’une transition rapide vers l’économie de marché ont renforcé le sentiment que l’Etat ne doit pas tout faire. Dans bien des pays du Sud, on assistait à une privatisation de beaucoup d’entreprises publiques du fait de leur faible rentabilité mais aussi à cause d’une prise de conscience du rôle de moteur qu’une entreprise privée peut jouer dans le processus de développement d’un pays.
Ce sont surtout les petites et moyennes entreprises mais aussi les micro entreprises qui sont reconnue en tant qu’acteur essentiel du développement ce qui à donné naissance à des agences de développements et des fonds d’investissements. Elles permettent de soutenir leur expansion.

Une troisième raison vient du fait que l’épargne domestique et difficile. Le problème réside dans son affectation. Dans les PED les banques commerciales disposent souvent de liquidités abondantes et financent les importations le commerce de gros, la construction et ne financent pas les petites entreprises. Pendant ce temps les populations locale manquent d’argent pour développer des activité qui génèrent des revenus.

Une quatrième raison est relative à la lutte contre la pauvreté qui est devenue une préoccupation majeure de la Communauté internationale. En effet, les pays ont membres de l’ONU ont fait de la réduction de la pauvreté le premier des objectifs de développement pour le millénaire qu’ils se sont engagé à réaliser d’ici 2015

Une cinquième raison résulte de la capacité d’innovation de la fincance informelle*. Celle-ci s’est manifesté avec la création de la Grameen Bank au Bangladesh en 1976. Après une terrible famine, un professeur d’université, Mohamed Yunus*, a l’idée d’accorder de petits crédit à quelque groupe de femme pauvres pour les aider à développer une activité qui leur procure un modeste revenu. Accordés pour un an, au taux de 20% , ils commencent à être remboursé dès la deuxième semaine par celles qui à empruntée ou par ses comparses, car le groupe est solidaire. Lorsque le premier crédit sera remboursé, une autre femme pourra emprunter à son tour, et ainsi de suite. Quand toutes auront emprunté et remboursé, elles pourront emprunter un peu plu… Cette façon de faire du crédit à été reprise dans beaucoup de pays du Sud, elle l’est même dans les pays du Nord, et partout elle aide les plus démunis à faire quelque chose « à gagner leur vie » et celle de leurs famille. Elle fait modestement reculer la pauvreté.
Revenir en haut Aller en bas
karimc
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit   Jeu 18 Jan - 1:17

Le micro crédit dans l’Union Européenne

Aujourd’hui, l’idée de microcrédit s’est étendue dans les pays de l’Union européenne. Contrairement aux pays du Sud, cette adoption a été lente, car non seulement le microcrédit a du prendre racine sur le terreau peu favorable de l’état providence et de la prééminence du travail salarié, mais encore le financement a été et reste difficile à trouver. Il existe néanmoins une demande potentielle importante. D’une part, contrairement aux idées reçues les micro entreprises constituent une part majeure de l’économie européenne. Définies comme employant moins de 10 salariés, elles représentent 89% du nombre total des entreprises, 28% de la valeur ajoutée et 21% de l’emploi. D’autre part à coté des micro entreprises existantes, il existe un vaste secteur informel, qui ne fait que croître bien que son identité réelle soit encore inconnue. Les statistiques sur la pauvreté et le travail indépendant montrent qu’il existe une demande potentielle importante. Cette demande est largement cachée. Les banques rechignent à faire des petits prêts à la création et, plus encore, lorsque les emprunteurs sont des chômeurs La conviction de n’avoir pas accès au crédit est enracinée dans l’esprit des emprunteurs potentiels. Mais lorsque l’offre apparaît elle révèle la demande latente.
Du coté du financement, le paysage est assez brouillé. Il est évident qu’un chômeur a besoin d’un minimum de fonds propres, pour créer une entreprise, et qu’il en est, par nature démuni. Les Etats distribuent donc des aides sous forme de primes – c’est le cas par exemple en Allemagne, en Irlande et à certains moments en France.- ou sous la forme d’avances remboursables. Ils peuvent aussi accorder des exonérations de charges sociales ou fiscales au démarrage. Dans tout les cas il s’agit de compenser le manque de fonds propres des créateurs d’entreprises issus du chômage ou des basses classes sociales.
En matière de crédit, il y’a des banques et des agences publiques, qui comme l’ALMI en Suède gèrent un programme spécifique de petits prêts. Les caisses d’épargnes sont investies dans plusieurs pays d’une mission d’intérêt général, qui consiste à financer des projets de développement local et social. C’est le cas en France mais aussi en Espagne. Les banques coopératives et les crédits municipaux ont gardé de leurs origines un intérêt pour le crédit destiné aux classes populaires. Des banques éthiques plus récentes, et notamment Banca ethica en Italie et la Triodos Bank au paus bas se reconnaissent dans la finance solidaire et dans les projets liés à la protection de l’environnement. Et, finalement, les banques commerciales classiques peuvent se sentir, aussi socialement responsables, comme c’est le cas de la BNP Paribas en France.
Entre l’Etat et les établissements bancaires, et à coté des institutions de microfinances proprement dites, il existe une gamme d’institutions créées à l’initiative locale ou sectorielle. On y trouve des fonds de garantie mutuelle particulièrement développé dans le secteur artisanal en Italie ou CONFIDI garantit près de 100 000 prêts de moins de 25 000 euros par an, SOCAMA jouant un rôle similaire en France. On y trouve également des fonds d’investissements locaux tels que les « Community loans funds » en Grande Bretagne et
Revenir en haut Aller en bas
karimc
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit   Jeu 18 Jan - 1:18

diverses associations locales ou nationales qui dans d’autres pays accordent des primes ou des prêts d’honneur à taux 0.
Le microcrédit a quelques peines à trouver sa place, en Europe, au confluent des actions de l’Etat, des collectivités locales, des banques et des institutions d’économie sociale et solidaire.
La plupart de ces actions portent sur des segments de clientèle correspondant à des PME plutôt qu’à des microentreprises, sont subventionnés par les Pouvoirs publics et n’ont pas pour objectif de couvrir leur coût.
En avril 2003 d’autres opérateurs européens ont été crées : le « réseau européen de microfinance » qui regroupe à ce jour 28 institutions des plus diverses, Finvera en Finlande, des Caisses d’épargne ou leur fondations en Espagne, des organisations non bancaires, comme Adie en France, Street UK en Grande Bretagne ou Aspire en Irlande du Nord et quelques institutions d’études et de consulting, s’intéressant particulièrement au microcrédit. Le but en créant se réseau et de professionnaliser ses membres en diffusant les bonnes pratiques à travers des stages de formations et d’échange mutuels. Il est aussi de sensibiliser les gouvernements, la Comission européenne et les banques au potentiel du microcrédit, afin d’ouvrir le secteur financier européen à tous les acteurs économiques
Revenir en haut Aller en bas
karimc
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit   Jeu 18 Jan - 1:22

Le micro crédit dans les ped


Il obtient beaucoup de succès dans les ped et ce concept a été très vite adopté
Dans beaucoup de pays en développement, les travailleurs indépendants représentent 50% de la population qui patricipe à l'economie formelle. L'accès à de petites crèdits-avec des taux d'intérêt raisonnable au lieu des taux d'intérêts démesurés souvent demandés par les prêteurs sur gages traditionnels- offre aux plus pauvres l'occasion de s’enrichir en créant des micor entreprises. Dans la plupart des cas, les programmes de microcrédit
fournissent une combinaison de services et de ressources à leurs clients, y compris des services d'épargne, de formation, réseaux de contacts, et la solidarité de leur collègues. De cette façon, le microcrédit permet aux familles de travailler afin de se sortir de la pauvreté, avec dignité. Les programmes de microcrédit partout dans le monde, en suivant des
modèles variés, ont démontré que les système d'appui et de pressions sociales sont souvent utilisés. Les emprunteurs étant reponsables pour le succès de l'un et de l'autre et
s'assurent que chaque membre de leur groupe soti capable de
rembourser leur prêt.
C’est en Asie que le microcrédit à connu la croissance la plus rapide. L’asie compte les plus grande banques de microcrédit la Grameen Bank, la ASA (espoi en bengali) et la BRAC ( Bangladesh Rural Advencement Committee)au bangladesh ainsi que la BRI en indonésie(Banque Rakyat Indonésie). Huit institutions ont plus d’un millions de clients. La plupart de ces banques sont orientées vers les zones rurales avec une approche de développement et de lutte contre la pauvreté plus large que le crédit.
En Amèrique Latine, les banques de microcrédit ont moins de clients , il existe beaucoup de petites organisations non bancaires faisant du microcrédit. Comme les banques elles servent en priorité les microentrepreneur du secteur informel urbain. Sa présence est forte
Le développement du microcrédit en Afrique s’appuie beaucoup sur les coopératives d’épargnes crédit implantées avec l’appui des réseaux mutualistes et des organismes professionnels. Elle ne connait un développement inégal. En géneral sa présence reste faible.
En Europe orientale le microcrédit s’est développé dans les années 90, au moment de la transition vers l’economie de marché. L’effondrement du secteur public provoque un chomage massif. La demande de crédit était forte et non satisfaite par les banques . Le microcrédit à alors été lancé et c’est ainsi que les institutions de la microfinance se sont développé très rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
karimc
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit   Jeu 18 Jan - 1:23

I. LES DIFFERENTS TYPES D'ORGANISASTIONS QUI GERENT LE MICRO-CREDIT
Au cours de ces dix dernières années, les gestionnaires du micro-crédit se sont développés face à la demande. Ils peuvent être classés actuellement de la façon suivante :
a. Les caisses locales d'épargne et de crédit et les tontines
Les tontines sont la forme traditionnelle la plus efficace de l'épargne et du petit crédit.
Tout comme les caisses locales et mutuelles, elles ne sont pas reliées à de grandes organisations, ni aux banques. Elles agissent de façon autonome pour un groupe de villages ou un quartier urbain. Elles reçoivent l'épargne de leurs membres, fixent elles-mêmes les taux d'intérêt sans tenir compte des lois et du marché financier. Elles sont informelles. Les membres se prêtent entre eux l'argent épargné dans le même environnement. Elles font rarement appel au marché financier et ne reçoivent pas d'aide extérieure. Leur rôle et leur fonction sont essentielles. Elles répondent parfaitement aux besoins locaux et les remboursements sont excellents car tout le monde se connaît et il n'existe que peu de risque, car il y a auto-contrôle.
b. Les systèmes nationaux et internationaux d'épargne et de crédit
De nombreuses caisses locales d'épargne et de crédit se sont organisées pour obtenir davantage de crédit que les possibilités créées par leur épargne et répondre ainsi à la demande locale ou pour placer l'épargne non prêtée. Elles ont constitué des unions et fédérations, quelquefois puissantes à l'exemple de l'APRACA (Association de crédit agricole d'Asie et du Pacifique), l'AFRACA (Association Africaine de crédit agricole) ou encore les COOCEC ou COOPEC (unions coopératives et Mutuelles d'Epargne et de Crédit). Au niveau national, en Afrique de l'Ouest, des organisations, telles par exemple Nyesigiso et Kafo Jiginew au Mali, l'ACEP au Sénégal, la FECECAM au Bénin rassemblent des dizaines de milliers de membres épargnants ou/et emprunteurs et sont des partenaires efficaces et incontournables de l'attribution du crédit au monde paysan ou aux artisans du secteur non formel urbain.
Ces unions et fédérations représentent donc des millions de membres, plus particulièrement des milieux paysans, fonctionnaires et petits commerçants. Elles sont bien ancrées dans leur milieu et sont organisées en mutuelles de type Raiffeisen pour couvrir leurs risques. Elles font un effort important de formation de leurs gestionnaires souvent issus des caisses locales et de leurs membres. Elles sont bien gérées. Les taux d'intérêt utilisés pour rétribuer l'épargne ou prêter aux paysans, aux commerçantes ou aux femmes entrepreneurs varient selon les cas. Il est souvent en dessous des prix du marché. Il n'est pas rare de constater que ces caisses ne s'autofinancent pas, principalement à cause des frais engendrés par leurs efforts de formation. L'aide extérieure est souvent étroitement mêlée à leur financement.

c. Les Fondations et ONG, gestionnaires de micro-crédits
Depuis une vingtaine d'années, de très nombreuses fondations ou ONG se sont créées pour distribuer et gérer le micro-crédit en Amérique Latine, en Afrique et en Asie. Ces organisations agissent comme des intermédiaires entre les "financeurs" (agences de coopérations, ONG du Nord, banques, etc.) et les demandeurs de crédit, isolés ou organisés en petits groupes professionnels.
La diminution des dons de l'aide internationale pour financer à fonds perdus des projets de développement et le transfert de ces dons vers des prêts ou des fonds de prêts aux ONG du Sud ont souvent facilité, en Amérique Latine en particulier, la création de "Fundacion del Desarollo", devenues gestionnaires de crédits accordés aux producteurs ou commerçants locaux du secteur informel des grandes villes. Dans cette ligne ou pour répondre aux besoins exprimés par les producteurs locaux, se sont créées, à titre d'exemple, IDESI au Pérou, FIE en Bolivie, SOINTRAL au Chili, APEM à Madagascar, Rural Finance Facility, Get Ahead Foundation et Start Up Fund en Afrique du Sud, Proshika, BRAAC-Crédit au Bangladesh, etc.
Ces Fondations et ONG ont joué par le passé et jouent encore actuellement un rôle essentiel dans le développement du micro-crédit. Des millions de petits producteurs ou commerçants dépendent de leur action. Ces organisations se sont professionnalisées et offrent actuellement des services d'intermédiation financière de grande qualité.
Proches des bénéficiaires, désireuses de les aider à progresser, ces fondations et ONG, sont des agents indispensables pour le bon fonctionnement du micro-crédit dans le Sud et à l'heure actuelle dans les pays de l'Europe de l'Est et certains secteurs des villes d'Europe et d'Amérique du Nord.
Certes, comme nous le verrons par la suite, le coût de leur intervention est élevé, comme l'est la gestion et l'appui au micro-crédit. Dès lors, si ces organisations veulent être auto-financées et ne plus recevoir d'aide du Nord, elles doivent facturer leurs services au prix coûtant, ce qui entraîne une forte augmentation des taux d'intérêt qui comprennent souvent ces coûts d'appui.
d. Les Banques de Micro-crédit
Depuis quelques années, entraînées par l'expérience de la Grameen Bank du Bangladesh, les grandes Fondations et ONG du micro-crédit de plusieurs pays du Sud ont leur propre banque. Limitées dans leur financement et souvent par les règles administratives nationales, ces organisations, face à la demande considérable de crédit émanant des petits producteurs et commerçants du milieu informel, mais aussi des petites et moyennes entreprises naissantes ou en développement, ont promu des instruments financiers qui ont évolué, avec l'accord des états et la reconnaissance des banques centrales, vers la création d'institutions financièrs formelles et de banques, spécialisées dans le financement du micro-crédit.
Plusieurs d'entre elles gèrent des portefeuilles de micro-crédit supérieurs à 10 millions de $US à l'exemple de Bancosol en Bolivie, de ProEmpressa au Pérou, de la Fondation Carjeival en Colombie, des Syndicate Bank en Inde, de Proshika et de la Grameen Bank au Bangladesh, de la BRI Bank en Indonésie, de K-REP au Kenya, de Rural Credit Facility d'Afrique du Sud, etc.
Ainsi, les professionnels du micro-crédit se sont donnés les instruments financiers et les banques nécessaires pour attirer et gérer l'épargne des populations et souvent des clients auxquels ils accordent du crédit et pour bénéficier des lignes de crédit accordées par les Banques internationales de développement ou les Agences bilatérales de coopération. Il s'agit donc d'un progrès important.
Revenir en haut Aller en bas
karimc
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit   Jeu 18 Jan - 1:23

L’impact du microcrédit

Les effets sont multiples
L’impact est difficilment mesurable d’une manière concrète
Dignité retrouvée, confiance en soi, responsabilité des femmes , 5% Des emprunteurs de la Grameen Bank passent au dessous du seuil de pauvreté chaque année. Il entraine un accroissement des biens du ménage (terre équipement, habitat) il permet l’éducation des enfants. Il a pu lutter contre la famine d’une certaine manière, il à généralement changé les conditions de vie, de santé et améliore les relations au sein de la société
Le microcrédit peut aussi améliorer la cohèsion sociale, assure une meilleure intégration des communautés. Il accroît le potentiel de croissance en valorisant

En somme c’est un formidable outil de lutte contre la pauvreté une force de travail inutilisé et en stimulant la consommation par un pouvoir d’achat inexistant auparavant.
Le microcrédit développe la création de richesse au niveau local. Sur le plan des finances, il réduit les dépenses publiques
Dans les pays post communiste il s’est révélé comme étant un outil permettant la privatisation
Le microcrédit a permis la transition vers l’économie de marché et la lutte contre le chômage
Dans les pays sortant d’un conflit extérieur ou d’une guerre civile le micro crédit a été un instrument de réconciliation et de paix.
Le microcrédit a aidé à renouer ou à développer le lien social et à structurer l’organisation économique et sociale des gens pauvres, il leur donne donc plus de poids dans la société
Les effets négatifs

Les adversaires du microcrédit lui opposent souvent les taux élevés de certains prêts (environ 20%). Ils regrettent aussi que ce mécanisme détourne les actions des autres programmes comme la santé, l'éducation ou l'eau. Une étude réalisée en 2004 estime que le microcrédit favorise des activités peu rentables et devrait s'accompagner de programmes sociaux. Certains acteurs du microcrédit dénoncent des organisations non gouvernementales qui utiliseraient le microcrédit comme source de financement. Il y’a aussi le risque de non remboursement du prêt
Revenir en haut Aller en bas
karimc
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 149
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit   Jeu 18 Jan - 1:27

salam alikoum

j'espere que cette ébauche pourra aider qqun je précise tout de meme que ce n'est pas une version finale et qu'il y'a beaucoup de modif a faire

les réfèrences sont on ne prete pas qu'aux riches

Le guide de la microfinance

de la finance informelle a la microfinance

plus quelques sites du net
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit   

Revenir en haut Aller en bas
 
besoin d'aide pour un dossier sur le micro crédit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» besoin d'aide pour remplir dossier renouvellement agrement
» [Help] Besoin d'aide pour interpréter un tirage
» Besoin d'aide pour ma première dissertation
» besoin d'aide pour une dissertation
» J'ai besoin d'aide pour les TPE !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Espace Détente :: Entraide et Initiatives-
Sauter vers: