AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ibn Abbas (m. 687)

Aller en bas 
AuteurMessage
Abd95
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Ibn Abbas (m. 687)   Lun 5 Fév - 23:32

Abdallah ibn al-'Abbas
‏عبد الله بن عباس


La Mekke, - 4 H [619] – al-Ta'if, 68 H [687/88]

Celui que les musulmans connaissent sous le nom d'Ibn Abbas et dont ils honorent la mémoire depuis quatorze siècles appartenait au clan mekkois des Banu Hashim. Il était le fils d'al-'Abbas ibn Abd al-Muttalib, l'oncle du Prophète (sws) et de l'épouse de ce dernier, Umm al-Fadl Lubaba. Bien qu'il n'ait connu le Messager que durant son enfance et une partie de son adolescence, mais en reconnaissance de son rôle ultérieur au sein de la Ummah, il est considéré comme l'un des Compagnons les plus importants.

Né à La Mekke, il fut éduqué à Médine au milieu des Ansar et des Muhadjirun. A l'instar de ses nombreux frères participa au djihad mené par les armées musulmanes sous les califats de 'Umar et d'Uthman, d'abord en Egypte (18-21/640-642), puis en Ifrikiya (27/647) et jusque dans la région de la mer Caspienne (30/650).

Revenu en Arabie, il rallia le parti de 'Ali en juin 656 et l'accompagna à la "bataille du Chameau" puis lors du combat de Siffin (37/657). Nommé gouverneur de Basra (36-38 H /656-658), il finit néanmoins par se brouiller avec le calife 'Ali. La cause de leur querelle fut peut-être liée à l'affaire kharidjite. Ibn Abbas était en effet un chaud partisan de la conciliation avec les rebelles. Alors qu'il était en train de négocier avec succès leur ralliement, il fut choqué par la tragédie d'al-Nahrawan qui règla le problème par la force. Retiré désormais à La Mekke, il accepta le choix d'al-Hassan de mettre fin à la fitna en renonçant à ses droits au califat.

Ibn Abbas entretint dès lors de bonnes relations avec Mu'awiya, qu'il conseilla sur divers sujets à plusieurs reprises et à la demande duquel il participa au siège (infructueux) de Constantinople, sous les ordres de son fils Yazid, dans les années 670.

C'est au cours de ces années fastes du premier califat Umayyade que la réputation d'Ibn Abbas en tant que savant ('alim) s'affirma véritablement. Dès sa prime jeunesse, il s'était distingué des autres adolescents de son âge par sa maturité et sa curiosité, ce dont les traditions ce font abondamment l'écho. Questionnant sans cesse les Compagnons ou puisant dans ses propres souvenirs il fut à même de transmettre plus de 1600 ahadith. A cette époque, Ibn Abbas recevait déjà dans sa maison de nombreux hôtes venus lui poser des questions (masa'il) sur des problèmes concernant le dogme, la morale ou le droit islamique. Afin de pouvoir leur répondre au mieux il se décida à inaugurer dans sa demeure mekkoise un centre d'étude qui attira rapidement de nombreux étudiants. Il décida de l'établissement du programme, consacrant certains jours au droit, d'autres à l'histoire, d'autres encore à la poésie. Preuve de sa clairvoyance, il prit l'habitude -fait rare pour l'époque- de noter ses dires par écrit. Son habilité pour tirer des enseignements concrets du Kur'an et de la Sunna était célèbres et les interprétations comme les commentaires qu'il fit de certains versets du Livre saint font toujours autorité.

Physiquement son visage était noble et sa taille élevée imposait le respect. Son éloquence reconnue de tous et ses connaissances lui valurent les surnoms honorifiques d'al-Habr al-Ummah ("le Docteur de la Communauté") et d'al-Bahr ("la mer" sous-entendu "de science").

Ses quatre années de combats politiques lui ayant semble t'il laissé d'amers souvenirs, il refusa de se joindre aux forces de Abdallah ibn az-Zubayr lorsque celui-ci déposa solennellement le calife Yazid (682). Mécontent, l'anti-calife le fit prisonnier puis l'exila de la cité sainte les chaînes aux pieds (64/683). Libéré par les armées d'al-Mukhtar (un alide irakien qui s'opposait aux Zubayrides), le vieux savant se retira alors dans la ville voisine d'at-Ta'if où l'accompagna pendant un temps le dernier fils de 'Ali, Muhammad ibn al-Hanafiyya. Ibn Abbas devait y mourir quelques années plus tard, dans la tristesse semble t'il, alors que la guerre faisait toujours rage de l'Arabie à la Syrie.

Sa pratique enseignante, poursuivie après sa mort par ses élèves et ses affranchis eut une influence déterminante sur le développement des sciences islamiques et forma l'assise de ce que l'on a eu coutume d'appeler par la suite l'Ecole du Hidjaz. Au siècle suivant l'imam Malik devait puiser abondamment dans ces traditions pour rédiger son célèbre Kitab al-muwwata.

Signalons pour conclure qu'Ibn Abbas fut, à travers son fils 'Ali ibn Abdallah (mort en 735 EC), l'ancêtre direct de la dynastie califale des Abbassides qui en retour l'honora tout spécialement. D'aucuns en ont conclu que son rôle avait été amplifié a posteriori afin d'accréditer la légitimité de la dynastie régnante, mais si cela est peut-être vrai en partie, nul ne contestera pour autant le rôle éminent d'Ibn Abbas dans la formation du droit et des sciences islamiques.


Dernière édition par le Jeu 29 Mar - 19:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elirshad.com/
bounous
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Ibn Abbas (m. 687)   Dim 18 Fév - 21:21

Salam

Barakallahoufik ! Existe-t-il des textes ou des témoignages relatant les sentiments des compagnons du Prophète les plus jeunes comme Ibn Abbas sur les événements qui déchirent la oumma après la mort de Osman ?
Revenir en haut Aller en bas
Abd95
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Re: Ibn Abbas (m. 687)   Mer 28 Mar - 21:52

Salam

Toute l'oeuvre des grands historiens de l'islam (Tabari, Masudi, Dahabi, etc.) est consacrée à ce vaste sujet ...

Sur Ibn Abbas et son enseignement

. Abu l-Nasr, Muhammad Ahmad : Abdallah ibn Abbas, Habr al-ummah wa turjuman al-Kur'an, Beiruth, 1412-1992

Al-Fayroozabadi a compilé l'ensemble des commentaires coraniques attribués à Abdallah ibn Abbas (http://fadakbooks.com/tafsirbnabbas.html)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elirshad.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ibn Abbas (m. 687)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ibn Abbas (m. 687)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Al-'Abbas ibn 'Abd Al-Mouttalib
» Le conseil du Prophète a Ibn Abbas
» [Archéologie - Géoglyphes] Géoglyphe du Géant de Cerne Abbas (Dorset, Angleterre)
» Sourate An-Nur (24)
» "Barabbas" le "fils du père"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Espace des Savoirs :: Histoire des mondes musulmans-
Sauter vers: