AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le voile ou le job ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
inji
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 378
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Le voile ou le job ?   Mar 20 Mar - 23:47

Salaam



Le voile ou le job : des françaises musulmanes refusent de faire le choix



Trouver un emploi par les temps qui courent n'est déjà pas chose aisée. Alors quand s'ajoute à la conjoncture économique le fait d'être une femme musulmane et voilée de surcroît, la recherche d'emploi relève d'une mission impossible. Et c'est pour tenter de remédier à cet état de fait que dans l'Essonne, et plus précisément à Evry, le Comité interculturel des femmes de l'Essonne (CIFE) a décidé de s'attaquer à cette douloureuse réalité.


Travailler au sein d'une entreprise française, avoir un bureau, des collègues, être rompu au traditionnel « métro, boulot, dodo » : c'est le rêve de centaines de jeunes françaises musulmanes portant le voile. Un rêve qui peine à devenir réalité. Pourtant, ce ne sont pas les talents qui manquent. Avocates, spécialistes en droit international, infirmières, médecins, etc., les femmes musulmanes voilées sont « riches en compétences », comme le souligne Horia Demiati, trésorière du CIFE et elle-même spécialisée dans l'audit financier.

Télémarketing, garde d'enfants, engagements associatifs divers ou autres cours particuliers, telles sont les occupations sur lesquelles se rabattent le plus souvent des femmes diplômées ou ayant un très haut niveau d'études. Leur faute ? Celle de prendre librement la décision de se voiler.

« L'apparence physique reste le problème essentiel. Si elles veulent travailler, les femmes musulmanes voilées se voient obligées de retirer leur voile, or beaucoup de femmes restent attachées à leur pratique, qu'elles considèrent d'ailleurs comme une liberté » précise Horia Demiati. « Les entreprises ne nous acceptent pas avec le voile, donc on n'ose plus aller aux entretiens avec le voile car nous sommes dénigrées » ajoute-t-elle, évoquant l'exemple de cette avocate qui désormais, précise systématiquement dans son curriculum vitae qu'elle porte le voile, « pour ne pas perdre de temps et ne pas en faire perdre aux entreprises ». C'est cette situation que ne supportent plus les femmes du Comité interculturel des femmes de l'Essonne. Et comme l'union fait la force, ces femmes ont décidé d'unir leurs forces afin de mettre en place un « projet commun » visant à faire changer les choses, « car dans d'autres pays européens ou aux Etats-Unis, les difficultés rencontrées en France n'existent pas ».


Tout est parti d'une initiative d'une ex-journaliste au magazine Marie-Claire, qui avait choisi de s'intéresser aux difficultés rencontrées par les femmes voilées sur le marché du travail. Mise en relation avec le CIFE par la sociologue Dounia Bouzar, celle-ci a organisé avec le comité un appel à témoignage. Et c'est dans cette dynamique que l'association s'est rendue compte de l'ampleur du phénomène et surtout de la sourde colère de musulmanes voilées ayant atteint des hauts niveaux de compétence et qui se voient régresser sans pouvoir agir.

« Pour le moment rien de concret n'a été fait » précise Horia Demiati. Le CIFE a organisé, samedi 10 mars, une réunion ouverte à tous sur la question, à la mosquée d'Evry. Cela aura été l'occasion de réfléchir à la problématique, d'écouter différents témoignages de femmes, notamment de françaises expatriées témoignant du fait qu'elles étaient jugées « sur leur capacité et leurs compétences et non sur leur physique, que ce soit aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne », mais aussi de commencer à mettre en place un « réseau de femmes », chacune d'entre elles faisant profiter aux autres de son carnet d'adresses. Par exemple, il existe « des entreprises américaines dans la région parisienne susceptibles d'embaucher des femmes voilées » ajoute la trésorière du comité. Le CIFE se réunira samedi 24 mars 2007 en petit comité afin de réfléchir à la mise en place d'un projet visant à améliorer les conditions de la femme voilée sur le marché du travail et à faire changer les mentalités. Plus tard devraient être organisées des réunions ouvertes à tous.


Lundi 19 Mars 2007
Assmaâ Rakho Mom

http://www.saphirnews.com/Le-voile-ou-le-job-des-francaises-musulmanes-refusent-de-faire-le-choix_a6290.html?PHPSESSID=9bca69c22bc9356ce88292578f7e1f76
Revenir en haut Aller en bas
Bilkys
Junior


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Le voile ou le job ?   Jeu 22 Mar - 1:54

Salam Ouhalleykoum,

merci Inji pour ce post, j'ai lu l'article et j'ai aussi lu les réactions...

Je voudrais pas paraître pessimiste mais il faut vraiment arréter de croire que la France est une démocratie fidèle aux textes des droits de l'homme, une société "évoluée" et intelligente. Si c'était le cas, jamais le texte de loi de Sarkozy ne serait passer, ils auraient plutôt réfléchi à comment faire en sorte de respecter les croyances de chacun au sein d'une véritable école laique.
Mais bon, je vais pas "précher des convaincus" comme on dit, tu sais de quoi il retourne.
Par contre, pour une majorité, dès qu'on prononce le mot "voile", c'est une sorte de message hypnotique qui bloque le cerveau...


Citation :
« Les entreprises ne nous acceptent pas avec le voile, donc on n'ose plus aller aux entretiens avec le voile car nous sommes dénigrées » ajoute-t-elle, évoquant l'exemple de cette avocate qui désormais, précise systématiquement dans son curriculum vitae qu'elle porte le voile, « pour ne pas perdre de temps et ne pas en faire perdre aux entreprises ».
C'est vrai que ça tape un peu sur les nerfs d'avoir des recruteurs qui vous demandent "une dernière question, vous garder le voile pour travailler ?" mais il faudrait quand même pas tomber dans le piège: devenir aigrie, voire agressive. Je pense que si on adopte une attitude défaitiste aprés un ou deux entretiens "ratés", c'est peut-être cette attitude qui risque de nous mettre des bâtons dans les roues.
C'est vrai que c'est injuste que les entreprises nous refusent pour X raisons liées au voile, mais faut persévérer dans les candidatures, et si malgrés tout on ne trouve pas vaut peut-être mieux se contenter d'occuper un poste pour lequel on serait surdiplômé plutôt que revendiquer ses droits à ces mêmes entreprises... et puis qui a dit qu'il avait une justice en ce bas-monde.

Le problème du travail pour des personnes ayant fait de longues études ne se pose pas qu'aux femmes voilées.


Salam
Revenir en haut Aller en bas
Abu Saji
Junior
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Le voile ou le job ?   Lun 26 Mar - 22:50

Salam Alaykum,

Juste un truc que je comprends pas, pourquoi des professions libérales sont citées?

Ces professions peuvent s'exercer librement non?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le voile ou le job ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le voile ou le job ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» palais dur, palais mou et voile du palais???
» Chakras secondaires pour vies antérieures et voile de Saturne
» Le voile islamique
» "Ma vie à contre Coran" derrière le voile, l'oppression
» OPERATION VOILE DU PALAIS DU 26/05/2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Espace Détente :: Entraide et Initiatives-
Sauter vers: