AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dynasties de l'islam : Indo-malaisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abd95
Confirmé
avatar

Nombre de messages : 477
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Dynasties de l'islam : Indo-malaisie   Ven 23 Mar - 17:25

As salam aleykum

Cadre géographique et historique

L'Indonésie et la Malaisie forment un archipel d'îles ou de presqu'îles généralement d'origines volcaniques. En raison du climat tropical qui y règne elles sont recouvertes de vastes et denses forêts pluviales. On y cultive principalement le riz sur des pentes aménagées à cet effet. La pêche occupe aussi une place importante dans l'économie locale, ainsi que le commerce maritime. Car effectivement la région se situe à mi-chemin entre l'Inde et la Chine, deux ères de civilisation dont elle a subi l'influence culturelle au cours de son histoire mais dont elle est suffisamment éloignée pour avoir pu maintenir son autonomie.

Toute la région est majoritairement peuplée par des populations de langue malaise. D'importantes minorités chinoises, ainsi que quelques tribus mélanésiennes sont également présentes. L'animisme est encore largement répandu, notamment dans les zones rurales. Le bouddhisme et surtout l'hindouisme ont été autrefois très puissants, surtout à Bali (où il est encore majoritaire) et à Java (la principale île de l'archipel du point de vue démographique).

Comme dans le cas du Sahel et de l'Inde du Sud, l'expansion de l'islam s'est faite principalement par l'intermédiaire du commerce avec les pays du Proche-Orient. La conversion des élites princières de la région est le résultat d'un long processus qui s'étale entre le 13e et le 17e siècle. Les tentatives européennes de colonisation, loin de l'affaiblir, renforceront au contraire l'implantation de l'islam qui deviendra le refuge de la fierté patriotique de nombreux habitants.

. Malacca
Le royaume de Malacca fut fondé par un prince hindou, Parameswera, qui se rendit indépendant du grand empire de l'époque, le Majahapit (1402). Après s'être converti à l'islam en 1414 il prit le nom d'Iskandar Shah. Pendant plus d'un siècle, le sultanat de Malacca fut le plus puissant Etat musulman indonésien. La chute de Malacca aux mains des Portugais força la famille princière à quitter les lieux. Après plusieurs tentatives successives pour rependre la cité, la plupart des nobles malais rejoignirent les forces du sultan Ala ud-dîn Riyat Shah II (m. 1564) qui venait de fonder l'Etat de Johor (1528). Malacca resta aux mains des Portugais, puis passa dans celles des Néerlandais (1641) et finalement des Anglais (1824), et ce jusqu'à l'instauration de la Fédération de Malaisie en 1957-1964.

. Sulu
Fondé en 1457 par un certain Sharif ul-Hashim (m. 1480), originaire de la ville malaise de Johor, le sultanat de Sulu s'étendit pendant plusieurs siècles sur l'archipel du même nom, ainsi que sur une partie de l'île philippine de Mindanao et le nord de Bornéo. Il parvint difficilement à maintenir son indépendance face aux Conquistadores espagnols mais dut accepter le protectorat des Etats-Unis en 1900. La famille royale de Sulu s'est éteinte en 1936. Aujourd'hui les musulmans philippins mènent une lutte sourde contre Manille afin de se préserver de l'acculturation et de l'évangélisation.

. Aceh
En 1511, un certain Ali Mughayat fonda le sultanat musulman d'Aceh, à l'extrémité de la pointe nord-ouest de l'île de Sumatra. Sa dynastie ne s'éteignit qu'en 1903, après la conquête de la région par les forces néerlandaises, au terme d'une très longue et très âpre guerre. Le sultanat d'Aceh connut son apogée au 17e siècle sous le règne d'Iskandar Muda (m. 1636) qui s'avéra capable de contrôler la majorité de Sumatra et de repousser à de nombreuses reprises les attaques européennes. Aceh, dont la population s'était majoritairement convertie dès le 13e siècle joua également un rôle majeur dans la diffusion de l'islam dans la péninsule, grâce aux contacts étroits que sa noblesse entretenait avec l'Inde et le Moyen-Orient. Après l'indépendance de l'Indonésie en 1949 Aceh est devenue l'une des provinces du nouvel Etat, mais ses habitants ont du mener un dur combat pour obtenir l'autonomie à laquelle ils aspirent en raison de leur particularisme historique.

. Johor
Le sultanat de Johor fut fondé en 1528 par un membre de la famille princière de Malacca qui avait fuit les Portugais après la conquête de la ville en 1611. Malgré ses efforts, il fut incapable de reconquérir Malacca et dut se contenter de son nouveau royaume. Celui-ci devint bientôt le plus puissant de la péninsule malaise. En 1699 la dynastie originelle s'éteignit et une nouvelle prit sa place. Cette dernière ne tarda pas à tomber sous la coupe de ses premiers ministres, les Temenggung, qui finalement s'emparèrent du trône en 1868 sous la direction d'Abu Bakar (m. 1895). Ses descendants forment toujours la dynastie régnante actuelle. Le 19e siècle fut une période de prospérité et de modernisation pour Johor mais les appétits anglais devinrent pressants et en 1877, un protectorat britannique fut établi sur la région. Peu de temps après l'indépendance acquise en 1957, le sultanat de Johor a rejoint la Fédération de Malaisie en 1963 ce qui lui garantit une certaine autonomie.

. Demak
À la fin du XVe siècle, un Chinois musulman nommé Cek Ko-po fonda la cité de Demak sur la côte nord de Java (dans une région appelée le Pasisir). Son successeur Trenggana entreprit bientôt d'étendre ses possessions. À l'est, il conquit Tuban en 1527, qui avait été le grand port du royaume de Majapahit. Il s'empara également de Kediri, ancienne vassale de Majapahit. À l'ouest, les forces de Demak prirent Cirebon, déjà musulmane, et s'emparèrent en 1526 de Banten. Mais l'assassinat du sultan en 1568 marqua le début du déclin de la dynastie locale. La brève expansion de Demak aura néanmoins favorisé l'essor de l'islam sur le Pesisir et c'est à Demak que l'on trouve la plus ancienne mosquée de Java (construite en 1479).

. Mataram
Fondé vers 1570, le sultanat de Mataram s'affirma sous le règne du sultan Denopati (m. 1601) comme le plus puissant et l'un des plus prospères Etat musulman de l'île de Java. Alors que pendant longtemps les villes de la côte, et notamment de la côte septentrionale avaient été les centres politiques de l'île, le déclin de Demak et l'arrivée des Hollandais à Kalapa (future Jakarta) à partir de 1600 eurent pour effet de faire basculer le coeur politique de Java vers l'intérieur des terres, là justement où était situé Mataram. Le sultan Agung (m. 1646), qui avait obtenu une confirmation de son autorité par le shérif de La Mekke poursuivit la politique de ses prédécesseurs et parvint à contrôler la quasi-totalité de Java, il assiégea même les Hollandais dans Jakarta en 1628-1629 sans parvenir toutefois à les chasser du pays. Après sa mort, les divisions internes et l'immixtion des Hollandais dans les affaires locales ne tardèrent pas à affaiblir le sultanat et, en 1755, les Européens obtinrent qu'il soit scindé en deux principautés placées sous leur contrôle : Surakarta et Yogyakarta. Celle de Yogyakarta existe toujours. Ses souverains ont joué un rôle important dans l'accession de l'Indonésie à l'indépendance en 1949. Grâce à cela ils ont pu conserver leur trône et une partie de leurs pouvoirs.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elirshad.com/
 
Dynasties de l'islam : Indo-malaisie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Chretiens Martyrs de l'Islam
» Pourquoi l’Islam fait peur ?
» à abdnasser: absurdité de l'islam
» Un livre pour connaître les vraies racines de l’islam
» L' islam autorise - t - elle vraiment la polygamie ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Espace des Savoirs :: Histoire des mondes musulmans-
Sauter vers: