AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La pression des chiffres, vive Sego !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Qantara
Junior


Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: La pression des chiffres, vive Sego !   Sam 5 Mai - 22:34

Salamu alaykum

Non, non non et non ! Je ne suis pas politiquement un adepte de la segolenitude. Sûrement pas ! Mais demain est un grand jour, vous le savez bien, celui où nous allons élire notre chef d'Etat. Et je vous avoue mes frères, mes soeurs, mes collègues, mes amis, et ma chère majorité silencieuse que nous assistons à la fin de la démocratie.

Oh non ! Monsieur Sarkozy n'est pas un futur Hitler (sic), ce n'est pas un dictateur non plus, ni un fasciste, ni un fou furieux incapable de se contrôler. Mais c'est un leader opportuniste et suffisamment sociable pour s'attirer la sympathie et le soutien des plus puissants.

Mercredi soir, débat à la télévision, nous voyons une Segolène Royale "combattive". Le lendemain dans les journaux, on lit qu'elle était agressive. Alors que les premiers observateurs soulignent un match nul, voire même une ascendance de Sego sur Sarko, la presse nous informe deux jours plus tard que Sarko était plus convaincant que Sego et qu'elle a perdu son débat.

La machine à broyer s'est mise en route contre elle si bien qu'aujourd'hui, socialistes et non socialistes estiment que nous n'avons plus de suspense, que les jeux sont faits, que notre président est bien Monsieur Nicolas Sarkozy.

Question : depuis quand les sondages d'opinion remplacent-ils le vote des citoyens ? Monsieur Sarkozy disait dans un de ses meetings qu'il ne laisserait personne voler ce deuxième tour aux Français. Voilà déjà une première promesse bafouée sur le long chemin de sa présidence. Car de vol, il y en a bien eu un. On a volé le vote des Français. Qui ? Les Instituts de sondage. On vous martèle à longueur de journée que M.Sarkozy n'a plus à avoir peur, qu'il a une avance considérable. Alors à quoi sert d'aller voter dimanche. Les journaux annoncent déjà où aura lieu sa fête populaire à Paris, ils titrent déjà sur la reconversion de Segolène Royale après sa défaite.

M.Sarkozy, cette question est pour vous : n'avez-vous pas le sentiment que ce scrutin de deuxième tour a bel et bien été volé ? Mais bien sûr, comme c'est en votre faveur, il n'y a aucune raison de s'en offusquer.

84% de votants au premier tour ! Tout le monde croyait que c'était là le retour de la démocratie. Et finalement, quand on y réfléchit bien, cette démocratie n'est-elle pas en train de nous échapper et de venir petit à petit de manière officielle dans les mains des puissants. Ils le font sous notre nez, devant notre front, bien face à face, ils nous raillent et nous votons pour eux. Ils nous disent comment penser et nous les applaudissons. Cela fait bien longtemps que la machine à broyer le citoyen est en route. M. Sarkozy en a donné la preuve en évinçant systématiquement mais discrètement les gaullistes de l'UMP pour installer sa petite équipe s'assurant ainsi les pleins pouvoirs pendant des lustres. Pourquoi sommes-nous si aveugles à faire le constat que ce qui s'est passé à l'échelle de l'UMP se passera à l'échelle de toute la politique française et au-delà.

Non, M.Sarkozy n'est pas Hitler mais M.Sarkozy est la pire espèce de manipulateur politique français que j'ai connue depuis ma naissance. La machine à broyer Segolène Royale sous couvert de fausse démocratie à travers les sondages d'opinion m'incite pour le geste, pour la France, pour la Démocratie à donner mon plein soutien à la candidate socialiste qui a seule depuis des années eu le cran de lever la voix et d'affronter de face M.Sarkozy.

Je lui apporte mon soutien total pour avoir encore la tête haute malgré toutes les attaques, toutes les trahisons, toutes les insultes machistes, toutes les tomates qu'on lui a envoyées à la figure. C'est une honte que M.Sarkozy répète inlassablement qu'il respecte sa concurrente alors qu'il la broie par ses associés. C'est une honte que les journaux et les chaînes de télévision parle de liberté d'expression quand il confisque à cette candidate le droit de mener sa campagne à son terme, c'est-à-dire au 6 Mai. La France me fait honte a fermer les yeux sur cette implacable machination venant d'en haut.

Pour la mémoire de ce que fut la démocratie et ce qu'elle n'est plus, j'apporte ma voix à Segolène Royale et me battrai dans le futur pour que des personnes comme elle soient respectées à leur juste valeur.
Revenir en haut Aller en bas
trend
Senior


Nombre de messages : 526
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Dim 6 Mai - 14:54

Wa `aleykoum salâm,

Tres juste tout ce que tu dis Qantara, mais tous le monde n'est pas tombe dans le panneau Mercredi soir:
http://www.bigbangblog.net/article.php3?id_article=610

Si tu veux te remonter le moral, regardes le film "V pour Vendetta". Les aspirations democratiques sont de plus en plus ecrasees (j'ai beaucoup aime que Royal appelle a une 6eme republique) mais cela ne peut pas durer sur la longueur. Par contre les 84% de participation du 1er tour ca n'a rien a voir avec la "democratie", c'est plus une idee de "democratie participative" et a defaut de motiver les electeurs, les candidats les ont pousse a s'exprimer par la menace posee par certaines (suivez mon regard).

Tout a fait d'accord (et depuis 2 semaines deja) sur le soutien a Royal pour le 2eme tour. Le vote blanc ou l'abstention n'est pas la solution "la moins pire".

Wa salâm.
Revenir en haut Aller en bas
inji
Confirmé


Nombre de messages : 378
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Dim 6 Mai - 17:51

Salaam

trend a écrit:


Tout a fait d'accord (et depuis 2 semaines deja) sur le soutien a Royal pour le 2eme tour. Le vote blanc ou l'abstention n'est pas la solution "la moins pire".

Wa salâm.

Tout comme le vote Royal n'est pas non plus le moins pire pour tout le monde Trend.

Les choses sont difficiles pour tous et le choix, quel qu'il soit, se doit d'être conscient, cohérent et conséquent, puisqu'il est impossible d'être parfaitement convaincu, en toutes choses, même dans sa religion.

J'ai hésité jusqu'au dernier moment, mais j'ai choisi de voter blanc en pesant le pour et le contre. Ce fut difficile, mais je ne pense pas qu'il s'agisse d'un vote inutile, ou pire, d'un vote pour Sarkozy. C'est la raison pour laquelle je fais - contrairement à certains - une différence entre le fait d'aller voter blanc - pas du tout synonyme d'un "tous pourris" ou d'une manière de subvertir le vote - et le fait de rester chez soi, ne serait-ce que symboliquement. Y'en a marre d'ailleurs de ce diktat de la pensée qui fait passer les anti-PS pour des pro-Sarko, je crois que je l'ai assez dit. Perso, je subissais cette pression ambiante de telle sorte que j'en suis même venue à penser à un moment - ce qui est assez effrayant parce que complètement incohérent - que je voterais pour Royal tout en espérant que Sarkozy passe !! Et ceci, parce que je m'en serais voulue terriblement de voter pour le PS et de voir le PS passer. Je n'oublie pas que ce que ce parti contient de mal (même si je me suis longtemps forcée à faire abstraction de tout cela) pour les gens comme moi, mais aussi (avant qu'on ne me fasse passer faussement pour la musulmane qui ne pense qu'à sa poire, à son voile Rolling Eyes et qui n'envisage la société qu'à travers le prisme de l'islam) pour les autres. Et pourtant, oui je pense que Royal est mieux que Sarkozy, car je pense que Sarkozy est ce qu'il y a de "pire" à l'UMP, et que Royal est ce qu'il y a de "meilleur" au PS, mais ni l'un ni l'autre ne gouverne seul(e), faut pas l'oublier, et je n'ai pas voulu penser mon choix entre l'un et l'autre (ce à quoi se sont réduits les débats disons-le franchement), mais entre le PS et l'UMP, entre la droite et la gauche. Je pense être cohérente avec moi-même et avec ma démarche depuis le début. Et je l'assume pour le meilleur et pour le pire. Comme j'espère que certains assumeront leur vote pour Sarkozy et d'autres leur vote pour Royal contre Sarkozy. Mais alors, je demande de la tolérance à ces derniers, qui n'ont pas le monopole du vote conscient, utile, moins pire, j'en passe...


En tous les cas, les temps à venir seront difficiles.
Revenir en haut Aller en bas
Talib
Confirmé


Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Dim 6 Mai - 18:33

Essalem aleikom

N'exagérons rien, ce n'est pas la fin de la démocratie, c'est la suite assez logique d'une structure dominée par les principes fondamentaux du néo-libéralisme. Nous mettons trop d'affects dans ces élections sans mesurer l'échelle des perspectives qui touchent le domaine de la politique. Que vous votiez pour Nicolas Sarkozy ou pour Segolène Royale, rien ne peut arrêter sinon un changement radical et pour le moins porté par la violence les systèmes globaux qui président à notre quotidien. Certes, avec Nicolas Sarkozy, nous confortons l'officialité de ce néo-libéralisme dans sa forme dure, très dure, mais Nicolas Sarkozy n'est pas pour autant l'homme qui va provoquer ce durcissement, il n'est qu'une des nombreuses poussières qui en constituent l'ensemble.
Inji, tu n'as pas à te justifier d'avoir voté blanc, j'ai moi-même hésité avant de mettre le bulletin Royale dans mon enveloppe. Le président n'est en rien le détonateur qui va bousculer l'ordre social, pensez plutôt pour votre quotidien aux Législatives qui là, en effet, vous touchent directement.
Revenir en haut Aller en bas
Filistine
Confirmé


Nombre de messages : 459
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Dim 6 Mai - 19:50

.....................................


Dernière édition par le Dim 6 Mai - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
yasmine172
Senior


Nombre de messages : 746
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Dim 6 Mai - 20:04

salam FIlistine,
en fait d'après ce que j'ia compris il faut pas reveler les résultats avant 20h et c'est valable pour les spéculations ..
on risque de se retrouver en prison, de toute façon après tout ce qu'on a dit sur ce forum de lui ..ça craint!
Revenir en haut Aller en bas
Filistine
Confirmé


Nombre de messages : 459
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Dim 6 Mai - 20:08

........................................


Dernière édition par le Mar 29 Mai - 23:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
trend
Senior


Nombre de messages : 526
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 11:32

Wa `aleykoum salâm,

inji a écrit:
Tout comme le vote Royal n'est pas non plus le moins pire pour tout le monde Trend.

Euh, oui j'ai ecrit trop vite Smile. Bien sur que c'est facile maintenant de dire que ceux qui ont vote blanc aurait du aider Sebo a avoir 4% de plus. On ne va pas revenir sur ca, chacun reflechira au probleme de sa propre optique puis on discutera ensemble de la marche a suivre. Chacun en sa conscience.

Citation :
C'est la raison pour laquelle je fais - contrairement à certains - une différence entre le fait d'aller voter blanc - pas du tout synonyme d'un "tous pourris" ou d'une manière de subvertir le vote - et le fait de rester chez soi, ne serait-ce que symboliquement.

Juste une petite remarque (un peu trop tard): le vote blanc n'a STRICTEMENT AUCUNE semantique, aucun sens, il ne dit pas ce que l'electeur pense, il ne peut etre interprete d'aucun maniere.

Citation :
En tous les cas, les temps à venir seront difficiles.

Le "bien du mal", tu te rappelles? Smile De toutes mauvaises experience il peut ressortir du bien, ca va nous forcer a etre meilleur!

Wa salâm.
Revenir en haut Aller en bas
trend
Senior


Nombre de messages : 526
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 11:40

Wa `aleykoum salâm,

Talib a écrit:
Que vous votiez pour Nicolas Sarkozy ou pour Segolène Royale, rien ne peut arrêter sinon un changement radical et pour le moins porté par la violence les systèmes globaux qui président à notre quotidien.

Je n'en suis pas si sur: quand Royal a cite (dans le debat avec Bayrou puis Sarkozy) le passage a la 6eme republique, j'ai ete tres surpris, dans le sens positif! Qu'une candidate a ce niveau la lance cette idee dans le debat, il faut que derriere il y ai un mouvement de soutien important (ca ne se fera pas sans resistance).

Et puis il y a "violent" et "violent". Avec Sarkozy, ce sera une violence inhumaine, ecrasante, l'argent et le controle. On verra bien.

Citation :
Certes, avec Nicolas Sarkozy, nous confortons l'officialité de ce néo-libéralisme dans sa forme dure, très dure, mais Nicolas Sarkozy n'est pas pour autant l'homme qui va provoquer ce durcissement, il n'est qu'une des nombreuses poussières qui en constituent l'ensemble.

Contrairement aux USA et a la GB, ces neo-liberaux sont minoritaires en France (le MEDEF et quelques penseurs vendus). Que Thatcher et Blair soient elus en GB ca se comprends assez bien. Par contre pour Sarkozy en France, je ne sais pas si les gens ont bien vu le virage a 90 degres qu'ils viennent de prendre.

Citation :
pensez plutôt pour votre quotidien aux Législatives qui là, en effet, vous touchent directement.

Exactement! Un president sans la majorite au parlement ne pourra pas tout controller. Je crois tres fort a Bayrou et au mouvement de fond qu'il a lance (cf. son discours apres le 2eme tour, plutot pessimiste). Je crois que le PS va changer car il n'aura pas le choix. Le sourire de Royal apres sa defaite (tres honorable! ca me rappelle Jospin qui a quitte la vie politique il y a 5 ans) en dit long et je pense que comme les 2 candidats l'ont bien dit, le paysage politique francais a change (par forcement pour le mieux, mais un fait est un fait).

Wa salâm.
Revenir en haut Aller en bas
Filistine
Confirmé


Nombre de messages : 459
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 12:11

.............................


Dernière édition par le Mar 29 Mai - 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
trend
Senior


Nombre de messages : 526
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 12:22

Wa `aleykoum salâm,

Bayrou et son nouveau parti ne pourront pas profondement changer la France en moins de 5 ans. C'est sur qu'il sera une piece importante dans les prochaines legislatives, mais je pense que le vrai menage (c'est vrai que le PS doit etre depouissiere...) doit se faire dans la maison France.

Les politiciens ont atteint les limites de ce que la 5eme republique pouvait faire et ont trouve les moyens de maintenir un status quo qui nuit au peuple. Je pense que l'arrivee de sang "neuf" (a defaut de "jeune") combine avec Sarkozy au pouvoir peut jouer dans ce sens. Mais je m'avance, on en reparlera dans 5 ans Smile.

Wa salâm.

P.S.: je trouve que c'est du temps perdu d'effacer tes messages avec des ".........", je crois qu'un debat peut etre mieux compris a la lumiere de tous les messages. Parfois j'arrive apres "la bataille" et je ne comprends pas grand chose. Mais bon, tu fais comme tu veux Smile

P.P.S.: reconcilies toi avec mounir stp Smile
Revenir en haut Aller en bas
Filistine
Confirmé


Nombre de messages : 459
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 12:30

..........................................


Dernière édition par le Mar 29 Mai - 23:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
yasmine172
Senior


Nombre de messages : 746
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 12:36

salam FIlistine,
non! laisse tes posts! de toute façon il y a de l'argumentation ..pas de soucis FIlistine.
je suis d'accord avec toi, Bayrou est peut être un homme sympa, il m'arrache souvent des sourires lorsqu'il parle ceci dit je n'arrive toujours pas à comprendre qu'est ce qu'il veut exactement , il se dit de droite et de gauche, des fois centriste puis plus à gauche que droite ..bref tout cela n'est pas clair et va jouer contre lui , d'après ce que j'ai écouté hier soir il y a des scissions au sein de son parti
Filistine a écrit:
salam aleikoum,



Il ne faut rien attendre de la part de Bayrou. Certains oublient que l'UDF est plus un parti de droite que de gauche et qu'il a toujours fait alliance avec la droite. Bayrou est un libéral, ce n'est pas mère teresa. On aurait eu une politique à la Chirac mais en aucun cas une politique sociale pour les plus pauvres.
Revenir en haut Aller en bas
inji
Confirmé


Nombre de messages : 378
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 12:36

Salaam

trend a écrit:

Juste une petite remarque (un peu trop tard): le vote blanc n'a STRICTEMENT AUCUNE semantique, aucun sens, il ne dit pas ce que l'electeur pense, il ne peut etre interprete d'aucun maniere.

Je ne vois pas ce que tu veux dire par "sémantique", mais pour moi, le vote blanc peut avoir un sens, une signification, et j'en ai la preuve avec mon choix. Je crois que sur ce point-là, nous ne serons donc pas d'accord

Salaam Trend
Revenir en haut Aller en bas
trend
Senior


Nombre de messages : 526
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 12:41

Filistine a écrit:
Mais bref chacun fais ce qu'il lui plaît, chacun sa logique comme on dit. Mettre un pays dans un état de chaos et de délabrement pour une aminosité envers un parti me dépasse et je préfère en rester là dans la discussion. Quant aux messages que je préfère parfois effacer, c'est que je me relis et j'efface ce qui peut être mal interprété pour éviter les prises de tête mais j'ai beaucoup de mal sur ce sujet parce que cela m'énerve vraiment!

Attention Filistine, comme je disais a inji un vote blanc ca peut vouloir dire des tas de choses (malheuresement!). On ne peut pas se laisser embaler de la sorte. Oui on a perdu, on a TOUS perdu, autant mounir, inji que toi ou moi (moi par exemple j'aurai du aller mettre a jour mon addresse a mon centre de vote londonien mais je n'ai pas fait l'effort). Comme tu dis on est en crise, on est plein d'emotion, et ce n'est pas en se comportant de la sorte qu'on en sortira. On a bien plus a gagner a "s'unir" pour empecher Sarkozy d'avoir une majorite au parlement dans un mois qu'a chercher (enfin, en detail) l'explication de ce qui s'est passe.

Citation :
Il ne faut rien attendre de la part de Bayrou. Certains oublient que l'UDF est plus un parti de droite que de gauche et qu'il a toujours fait alliance avec la droite. Bayrou est un libéral, ce n'est pas mère teresa. On aurait eu une politique à la Chirac mais en aucun cas une politique sociale pour les plus pauvres.

Bayrou a quand meme dit qu'il ne voterait pas pour Sarko, sans engager son parti. Il est toujours reste en dehors de la majorite presidentielle. Je ne dis pas du tout qu'il est une panacee et tu sais bien que je ne dis pas du tout qu'il va faire du social. Je dis juste que j'apprecie son esprit de reforme (fini les clivages betes et mechants, droite/gauche, democrate/republicain, Labour/Conservative ...).

Allez, mets un peu de zen dans ton the ce matin!

Wa salâm. drunken
Revenir en haut Aller en bas
inji
Confirmé


Nombre de messages : 378
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 12:45

Salaam

Filistine a écrit:
Je n'ai rien contre personne mais je ne vais pas me mentir j'en ai après les gens qui ont voté blanc ou se sont abstenus parce qu'ils mettent certains n'ayant pas les mêmes privilègent qu'eux dans des situations très difficiles et après ne pas vouloir lever en plus le petit doigt pour eux me met en rogne.


Ton jugement à la hâte ne te sert pas non plus je pense No . Tu ne sais pas qui je suis, ni ce que je vis, ni ce que je fais, avant de m'inclure dans la catégorie des "privilégiés". Et c'est peut-être le cas d'autres personnes qui ont décidé de voter blanc.


Citation :
Mais bref chacun fais ce qu'il lui plaît, chacun sa logique comme on dit. Mettre un pays dans un état de chaos et de délabrement pour une aminosité envers un parti me dépasse et je préfère en rester là dans la discussion.

ça, c'est ta vision des choses, pas celle de tous ici. Pour ma part, le délabrement que le PS peut potentiellement causer n'est pas si éloigné de celui de l'UMP et surtout, ma vision de ce parti ne relève pas d'une animosité passionnelle et frivole. Et avant de s'en prendre à ceux qui ont voté blanc, demandons-nous pourquoi tant de personnes ont voté Sarkozy, parce que l'écart entre les deux candidats était très important et je doute que les votes blancs aient pu changer quelquechose à cela.
Enfin, alors que certains croient ici que tout est fini pour les "nécessiteux", et qui crient au loup sarkozy alors qu'il ne faudrait pas lui accorder plus de pouvoir qu'il n'en a (puisqu'au final, c'est de cette manière qu'on le renforce), moi je pense que tout commence pour eux, pour un changement, si nous nous en donnons la peine.

Salaam Filistine


Dernière édition par le Mar 8 Mai - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
trend
Senior


Nombre de messages : 526
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 12:46

inji a écrit:
Je ne vois pas ce que tu veux dire par "sémantique", mais pour moi, le vote blanc peut avoir un sens, une signification, et j'en ai la preuve avec mon choix. Je crois que sur ce point-là, nous ne serons donc pas d'accord

Et bien c'est tres simple: tu te mets dans les "bottes" de quelqu'un qui recupere les statistiques de vote, tu vois 4 categories en gros (plus une cinquieme qui correspond aux "erreurs", papiers dechires, illisibles...):
Sarkozy, Royal, Blanc, abstention (inscrit sur les listes mais pas venu).
Le "sens" des 2 premiers c'est tres clair. Pas du tout pour le blanc qui ne veux rien dire et on ne peut interpreter ce sens (c'est ca la semantique): "tous pourris", "veux un nouveau regime", "bonnet blanc et blanc bonnet", "j'aime pas la politique", "j'ai juste vote blanc pour m'amuser", "oups! je me suis trompe de bulletin", "je suis contre la republique" ...

(j'avais repense a la meme chose pour mon abscence de mejliss: etre absent par opposition a ce forum ca ne se voit pas, je peux aussi etre absent car trop occupe, ou absent car je ne peux plus acceder a ce site, etc.)
Revenir en haut Aller en bas
inji
Confirmé


Nombre de messages : 378
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 12:50

trend a écrit:

Et bien c'est tres simple: tu te mets dans les "bottes" de quelqu'un qui recupere les statistiques de vote, tu vois 4 categories en gros (plus une cinquieme qui correspond aux "erreurs", papiers dechires, illisibles...):
Sarkozy, Royal, Blanc, abstention (inscrit sur les listes mais pas venu).
Le "sens" des 2 premiers c'est tres clair. Pas du tout pour le blanc qui ne veux rien dire et on ne peut interpreter ce sens (c'est ca la semantique): "tous pourris", "veux un nouveau regime", "bonnet blanc et blanc bonnet", "j'aime pas la politique", "j'ai juste vote blanc pour m'amuser", "oups! je me suis trompe de bulletin", "je suis contre la republique" ...

(j'avais repense a la meme chose pour mon abscence de mejliss: etre absent par opposition a ce forum ca ne se voit pas, je peux aussi etre absent car trop occupe, ou absent car je ne peux plus acceder a ce site, etc.)

C'est bien ce que je disais tout au-dessus alors, la signification peut tout à fait être symbolique, même si elle est équivoque. En poussant ton raisonnement, un vote pour l'un ou l'autre candidat ne saurait se résumer en une acceptation pure et simple du programme de ce dernier par exemple.
Oui, le vote blanc en lui-même ne "sert" à rien (comme le vote pour un candidat une fois tous les 5 ans sans rien d'autre à côté ne sert pas systématiquement non plus), mais inscrit dans un comportement général, il prend tout son sens.
Revenir en haut Aller en bas
yasmine172
Senior


Nombre de messages : 746
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 12:55

salam inji,

c'est un sujet qui attise des passions, juste un exemple, je me suis prise la tête avec une personne qui s'est dit pro-sarko, à une autre qui m'a dit que segolene était agressive lors de son débat avec sarko ..
bref jai commencé par argumenter et un certain moment jai monté le ton ..
juste pour dire restons zen Smile Smile sarkozy a commencé à travailler lui, ses premières "réformes", qui comptent appliquer avant lété, se chiffrent en milliards d'euros, il faut rester vigileant ..
inji a écrit:
Salaam


Ton jugement à la hâte ne te sert pas non plus je pense No . Tu ne sais pas qui je suis, ni ce que je vis, ni ce que je fais, avant de m'inclure dans la catégorie des "privilégiés". Et c'est peut-être le cas d'autres personnes qui ont décidé de voter blanc.


Revenir en haut Aller en bas
inji
Confirmé


Nombre de messages : 378
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 12:59

yasmine172 a écrit:
salam inji,

c'est un sujet qui attise des passions, juste un exemple, je me suis prise la tête avec une personne qui s'est dit pro-sarko, à une autre qui m'a dit que segolene était agressive lors de son débat avec sarko ..
bref jai commencé par argumenter et un certain moment jai monté le ton ..
juste pour dire restons zen Smile Smile sarkozy a commencé à travailler lui, ses premières "réformes", qui comptent appliquer avant lété, se chiffrent en milliards d'euros, il faut rester vigileant ..

Salaam Yasmine172,

je suis très zen, ne crains rien drunken je ne me mets même pas en colère "saine" Wink (ptit jeu de mots hum hum...)
Revenir en haut Aller en bas
Filistine
Confirmé


Nombre de messages : 459
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 13:02

.................................


Dernière édition par le Mar 29 Mai - 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
trend
Senior


Nombre de messages : 526
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 13:19

inji a écrit:
C'est bien ce que je disais tout au-dessus alors, la signification peut tout à fait être symbolique, même si elle est équivoque. En poussant ton raisonnement, un vote pour l'un ou l'autre candidat ne saurait se résumer en une acceptation pure et simple du programme de ce dernier par exemple.
Oui, le vote blanc en lui-même ne "sert" à rien (comme le vote pour un candidat une fois tous les 5 ans sans rien d'autre à côté ne sert pas systématiquement non plus), mais inscrit dans un comportement général, il prend tout son sens.

Une representation symbolique equivoque ca n'est pas possible. Je sais que ca l'est pour toi et que dans l'esprit c'est l'envie d'envoyer un signal aux politiques. Mais cela ne marche pas comme cela, si tu veux changer la politique faut aller dans le parti. Le vote c'est une procedure simple (afin de ne pas paralyser trop longtemps la democratie): le blanc c'est une categorie, sans aucune distinction de quoique ce soit. Jusqu'a ce que notre systeme prenne en compte le vote blanc (je trouve que cela serait une reelle amelioration! ca forcerait les politiques a creuser le fond plutot que la forme), ca n'est le symbole de rien du tout (ou si tu veux le symbole de tellement de trucs differents que cela ne veux rien dire, ca serait un peu comme creer un mot en prenant des lettres de divers mots...). Je ne veux pas dire par la que tu as pris une mauvaise decision (c'est une question plus complexe...) mais juste qu'a la fin ca n'a pas l'effet escompte.

Quand au vote pour un candidat, il ne signifie pas non plus qu'on adhere totalement a son programme. Il signifie qu'on desire que cela lui qui soit le president, en ayant pris connaissance ou pas pour son programme et celui de son adversaire puis en ayant pese sa decision. C'est tres binaire, blanc ou noir, et comme le vote blanc il y a une part d'amalgame, mais c'est ainsi que sont les regles. Il faut les changer pour que le vote lui-meme et donc les intentions des electeurs soient mieux pris en compte.

Viva la revolucion! Wink
Revenir en haut Aller en bas
trend
Senior


Nombre de messages : 526
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 13:29

Un texte a mediter serieusement (en particulier la phrase surlignee):

http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2007-05-07-Reconstruire

Citation :
Reconstruire

Dans l’histoire de la Ve République, la victoire de M. Nicolas Sarkozy le 6 mai 2007, au second tour de l’élection présidentielle, avec 53 % des voix, marque un tournant. Car il ne s’agit pas de la simple reconduction de la droite française au pouvoir – qu’elle a occupé au plus haut niveau de 1958 à 1981 et à nouveau depuis 1995. Le programme du candidat de l’Union pour un mouvement populaire (UMP) et les forces qu’il a voulu rassembler autour de lui marquent un infléchissement majeur : ils en font le premier président à la fois néolibéral, autoritaire, pro-américain et pro-israélien.

Le brouillage systématique d’une campagne jalonnée de références éclectiques, de Jeanne d’Arc à Léon Blum, ne saurait en effet masquer le profil politique très marqué de M. Sarkozy. S’il se réclame d’un volontarisme grâce auquel l’Etat pourrait « protéger » la France et les Français, son programme économique et social puise néanmoins largement dans les vieilles recettes thatchériennes et privilégie… les privilégiés. De même, ses envolées républicaines n’ont pas réussi à gommer sa vision essentiellement sécuritaire de la société, opposant la seule répression aux revendications des catégories populaires et de la jeunesse. Ceci expliquant peut-être cela, son « dérapage » sur les origines génétiques de la pédophilie et du suicide en dit long sur l’eugénisme rampant qui l’inspire. Enfin, malgré ses efforts pour atténuer l’effet de l’onction demandée au président George W. Bush, il n’a pas renié sa volonté de rapprochement avec la politique américaine, y compris au Proche-Orient — sans parler de l’enterrement annoncé par une procédure parlementaire du référendum du 29 mai 2005 sur le traité constitutionnel de l’Union européenne…

Le programme de M. Sarkozy est important, la « clientèle » à laquelle il s’est attaché à le vendre ne l’est pas moins. De ce point de vue, les grandes manœuvres de l’entre-deux-tours destinées à récupérer l’électorat de M. François Bayrou n’effacent pas des mois de débauchage de celui de M. Jean-Marie Le Pen. Sous couvert de « reconvertir » à la démocratie les troupes de ce dernier, le candidat de la droite a littéralement intériorisé les thèses de l’extrême droite : de la proposition de créer un ministère de l’immigration et de l’identité nationale à la reprise du mot d’ordre « La France, on l’aime ou on la quitte », de la chasse aux sans-papiers jusque devant les écoles à l’abolition de l’ordonnance de 1945 protégeant les mineurs, de la pseudo défense de ceux qui « se lèvent tôt » contre les « profiteurs » et les « assistés »… Aucun de ses prédécesseurs n’avait été aussi loin pour se faire élire : il convient d’en prendre la mesure avant de saluer le recul du Front national.

Mais les efforts de M. Sarkozy et les soutiens médiatiques massifs dont il a bénéficié n’expliquent pas, seuls, son succès, pas plus que les effets pervers, vérifiés encore une fois, de l’élection présidentielle au suffrage universel : personnalisation, démagogie, vote utile… A surtout pesé l’absence, face à la droite et à l’extrême droite, d’une authentique alternative politique. Jamais le total des voix de gauche au premier tour — 36,44 % — n’a été aussi faible depuis 1969. Et pour cause ! Le Parti socialiste s’est laissé imposer par les sondages une candidate, Mme Ségolène Royal, qui a certes su effacer le traumatisme de 2002, mais sans offrir aux forces populaires une perspective mobilisatrice. D’autant qu’à ses côtés, le Parti communiste, l’extrême gauche et les écologistes ne se sont pas rassemblés afin de prolonger à la fois les grandes mobilisations sociales pour la défense de la sécurité sociale comme des retraites, l’élan du « non » au référendum du 29 mai 2005 et la colère des banlieues. Au-delà des querelles d’appareil et de personnes, ce qui est en cause, c’est d’abord l’incapacité à penser une politique anticapitaliste à l’échelle de la France et de l’Europe.

C’est sur ce terrain qu’il faut commencer à rebâtir, et sans attendre. Car la droite et l’extrême droite au pouvoir, si elles l’emportent aux élections législatives, tenteront de faire passer en force leur politique de destruction sociale : contrat de travail unique imité du CNE ; augmentation du temps de travail ; obligation d’activité en échange des minima sociaux ; limitation du droit de grève ; casse du Code du travail ; suppression des droits de succession et, via « le bouclier fiscal », de l’impôt sur les grandes fortunes ; poursuite du démantèlement des services publics, de la protection sociale et des retraites ; franchise évolutive sur les frais de santé ; non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite ; liquidation de la carte scolaire ; nouvelles remises en cause des retraites ; chasse aux immigrés doublée d’un appel à la main d’œuvre « choisie » du Sud ; relance de l’Europe libérale et soutien à la politique américaine… La gauche aura besoin de toutes ses forces pour résister à cette offensive sans précédent, mais aussi pour rouvrir une perspective de changement.

Le Monde diplomatique n’est l’organe ni d’un parti ni d’une association. Ce n’est pas un journal militant. Mais il s’engage sur des valeurs qu’il défend depuis des décennies. Et c’est ainsi, à sa manière, qu’il entend contribuer à une architecture intellectuelle alternative : en s’efforçant de faire mieux connaître les réalités géopolitiques du monde contemporain, en informant sur les expériences sociales et politiques qui s’y développent, en prenant toute sa part des débats d’idées en cours. Pour reconstruire.
Ignacio Ramonet
Revenir en haut Aller en bas
trend
Senior


Nombre de messages : 526
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 14:08

Filistine a écrit:
bon il faut qu'il se fixe maintenant et établisse des alliances et qu'il définisse surtout sa politique.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-906549,0.html

Ayant pris acte de la victoire de Nicolas Sarkozy, François Bayrou n'a désormais qu'un objectif : "équilibrer le pouvoir". Autrement dit, empêcher l'UMP de disposer d'une majorité écrasante à l'Assemblée nationale dans la foulée du succès remporté par son président à la présidentielle.

...

"Dans le futur Mouvement démocrate, il pourra y avoir une aile droite", ajoute-t-il, laissant entendre que les élus penchant pour l'alliance avec la majorité présidentielle pourront y prendre place. Seul bémol : "A condition qu'ils ne se livrent pas à des déclarations agressives..."


Au moins Bayrou ne tente pas de s'accrocher a un bout de la nappe, il essaie d'aller plus loin (et j'espere notamment plus loin que la droite en matiere de social en acceptant des gens de la gauche dans le MD, comme Corinne Lepage qui declare deja son soutien) quitte a ce que des memebres UDF rejoignent l'UMP.

(au passage, je tiens a signaler qu'en matiere de securite informatique, les entreprises sont passees d'un modele a 2 elements qui se surveillent l'un l'autre a un modele a 3 elements qui se surveillent en cercle; je vois le MD comme le troisieme element qui va permettre au systeme politique francais de sortir d'un clivage qui le rend inefficace; Bref...)
Revenir en haut Aller en bas
amertume'
Junior


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 14:40

Ma satisfaction concernant ces élections outre la débacle du FN et du MPF,c'est la perte du peu de crédit sur l'echiquier politique qu'avait l'extreme gauche,et de la dissolution du PS en forme de guerre intestine.J'espere de tout coeur qu'il y ait un maximum de victime dans cette vendetta(avec l'aide de Bayrou qui finirai d'achever ce parti),et que la gauche se ramasse une dévérouillé aux legislatives.
Revenir en haut Aller en bas
http://prison.eu.org/
Filistine
Confirmé


Nombre de messages : 459
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 14:42

................................


Dernière édition par le Mar 29 Mai - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
amertume'
Junior


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 14:55

Filistine a écrit:
salam,

C'est ça oui et vive l'anarchie!! clap clap

Tu vois la gestion des affaires de la France qu'au travers le prisme de la gauche pour parler d'anarchie?

Selon toi vouer une haine viscérale envers la gauche serait il une forme d'anarchie?


Ai je un quelconque lien idéologique avec ce genre de gus?

http://www.dailymotion.com/video/x1u0pz_lappel-des-cordeliers
Revenir en haut Aller en bas
http://prison.eu.org/
Filistine
Confirmé


Nombre de messages : 459
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 14:59

..........................................


Dernière édition par le Mar 29 Mai - 23:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Talib
Confirmé


Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 15:19

Essalem aleikom

J'ai lu avec beaucoup d'attention vos messages qui traduisent pour certains une anxiété quant au choix de vote des uns et des autres. Les reproches ne servent pas à grand-chose sinon à montrer une certaine fragilité à accepter le débat démocratique dans sa pluralité. On ne peut reprocher avec animosité comme je le vois actuellement autour de moi aux uns et aux autres d'avoir voulu exprimer à leur manière un point de vue sur la politique.

Je ne rejoins pas Trend lorsqu'il dit que le vote blanc n'a aucun sens, il est au contraire la manifestation d'une parole "autre", celle d'un votant qui mesure l'importance de cet acte citoyen, qui refuse très justement de le délaisser et qui exprime ainsi non pas seulement un désaccord mais aussi un attachement à faire entendre une voix, quand bien même on ne sait pas exactement ce qu'elle articule comme argument. Il n'y a pas en effet de sémantisme dans un vote blanc mais il y a une forme de parole, voire de contre-parole, respectueuse du devoir démocratique et c'est peut-être cela son seul but.

On ne peut pas reprocher à un vote blanc d'être à l'origine d'une victoire ou d'une défaite. Le vote prestataire est une illusion médiatique créée dans le but d'occulter le vote majoritaire. Si Segolène Royale a perdu ces élections, ce n'est que parce Nicolas Sarkozy les a gagné par le vote de ses électeurs. Après, nous pouvons discuter sur ce qui a fait l'échec du report de voix, sans pointer du doigt, sans accuser car chacun est libre de penser la politique.

Maintenant, sur le débat interne, Nicolas Sarkozy aura les mains liés s'il ne dispose pas d'une large majorité. Nous avons connu avec Jacques Chirac une spoliation politique, parlementaire très forte, qui a occasionné des mécontentements sociaux exacerbés, une misère sociale accrue et conduisant à des dérives protestataires importantes. Cela n'est sans doute pas grand-chose relativement à ce qui pourrait advenir avec un parlement et une assemblée nationale aux commandes d'une droite à présent décomplexée et peu regardante de son passé immédiat. Les conséquences pourraient être terribles dans le sens où le peuple français ne saurait, malgré des protestations à venir, réaliser l'ampleur du changement préconisé. Le blairisme, le tatcherisme, le bushisme dans leur forme respective pourrait trouver une synthèse dans un gouvernement piloté par Nicolas Sarkozy, au détriment de notre bonne conscience. Car si jusqu'à présent, le gouvernement affichait très maladroitement ses convictions légiférantes, en imposant par la force ce qui détruit les acquis sociaux les plus élémentaires, dans un nouveau gouvernement décomplexé, ce passage en force laissera la place à un mouvement violent mais invisible, un mouvement portant progressivement et sans que l'on puisse réellement s'en rendre compte, les fruits d'un durcissement néo-libéral.

C'est en fait la synthèse de ce qui vient de se passer durant ces élections. Alors que le bilan gouvernemental est atrocement en défaveur de l'UMP, malgré des luttes sévères et paralysantes pour le pays, les Français ont massivement voté pour ce même parti et ont même accepté sans sourciller le principe d'autoritarisme de M.Nicolas Sarkozy. Applaudir une formule aussi porteuse de sens que "travailler plus pour gagner plus", valider sans ménagement l'idée d'une revalorisation de l'identité nationale à une époque où les flux migratoires sont nécessaires et plus positifs qu'on ne le croit (cela est trop difficile à expliquer à M.Tout-le-Monde) et puis ne pas émettre de réserve à l'idée de décomplexer la France de son passé meurtrier, de généraliser le principe du révisionnisme, oui, à la lumière de ces éléments et de bien d'autres, nous pouvons dire qu'une machine à broyer les consciences est en place et que les prochaines échéances légiférantes au niveau local passeront sans que l'on puisse réellement s'en émouvoir. La mauvaise foi collective est là.

Pour ce qui est de l'échiquier international, encore une fois, M.Nicolas Sarkozy est une poussière de plus dans la promotion des valeurs néo-libérales. Il ne fera pas les choses seules et cela aussi mérite d'être regardé de plus près, notamment le rapprochement avec les Etats-Unis. Mais pour le coup, nous avons là d'autres enjeux, pas moins dangereux, mais encore plus difficile à contrôler si on refuse de sortir de perspectives purement locales et si l'on continue de parler du président comme d'un leader strictement national. Il y a des enjeux réel et dangereux à venir et nous ne pouvons pas continuer à réfléchir en terme de "maison France". Il faut penser plus largement, quand on évoque la présidence, et éviter d'entrer dans les débats individualistes, de sort personnel, entre Français.
Revenir en haut Aller en bas
trend
Senior


Nombre de messages : 526
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Mar 8 Mai - 15:50

Talib a écrit:
Je ne rejoins pas Trend lorsqu'il dit que le vote blanc n'a aucun sens, il est au contraire la manifestation d'une parole "autre", celle d'un votant qui mesure l'importance de cet acte citoyen, qui refuse très justement de le délaisser et qui exprime ainsi non pas seulement un désaccord mais aussi un attachement à faire entendre une voix, quand bien même on ne sait pas exactement ce qu'elle articule comme argument. Il n'y a pas en effet de sémantisme dans un vote blanc mais il y a une forme de parole, voire de contre-parole, respectueuse du devoir démocratique et c'est peut-être cela son seul but.

Ca c'est l'interpretation de bon sens (bien que je pense qu'une partie des blancs sont beaucoup moins subtils que vous...), et je partage l'envie sous-jacente qu'un systeme politique (6eme republique? 7eme?...) envisage de regarder ca de plus pres (par ex. si le vote blanc vient en 2eme ou 3eme place!). Mais il faut etre realiste: pour les elections dans le systeme actuel, ca ne compte pas. On lira ici ou la des articles venir en discuter, mais en pratique ca n'a strictement aucun impact. On peut vouloir s'inventer une "troisieme voie" mais celle-ci est une illusion.

Citation :
Après, nous pouvons discuter sur ce qui a fait l'échec du report de voix, sans pointer du doigt, sans accuser car chacun est libre de penser la politique.

Je crois qu'il est legitime dans ce debat de poser la question de savoir si les votes blancs auraient pu faire pencher la balance du bon cote. Inji: maintenant que Sarkozy est passe, que penses-tu apres coup de ton vote blanc? Ne voudrais-tu pas qu'il ai contribue a faire passer Segolene? (evidemment ton vote ne compte pas pour 4% Wink )

Citation :
Le blairisme, le tatcherisme, le bushisme

J'espere que tu realises Talib que tu ne peux pas mettre les 3 au meme niveau. Ne serait-ce que Thatcher et Blair, c'est pas bon mais c'est quand meme tres loin. Bref, on s'egare la, c'etait juste une remarque en passant.

Citation :
Car si jusqu'à présent, le gouvernement affichait très maladroitement ses convictions légiférantes, en imposant par la force ce qui détruit les acquis sociaux les plus élémentaires, dans un nouveau gouvernement décomplexé, ce passage en force laissera la place à un mouvement violent mais invisible, un mouvement portant progressivement et sans que l'on puisse réellement s'en rendre compte, les fruits d'un durcissement néo-libéral.

Voila une reelle inquietude que je partage avec toi, que Sarkozy et son gouvernement lance une destruction lente mais sure des lois et autres acquis sociaux. Et le premier barrage contre ca c'est bien evidemment les legislatives. S'il se retrouve comme Chirac en 2002 avec 75% du parlement, ca va etre une de ces Beresina...

Citation :
Alors que le bilan gouvernemental est atrocement en défaveur de l'UMP, malgré des luttes sévères et paralysantes pour le pays, les Français ont massivement voté pour ce même parti et ont même accepté sans sourciller le principe d'autoritarisme de M.Nicolas Sarkozy.

Je crois qu'il faut une analyse plus fine ici: c'est une petite majorite qui a vote pour Sarkozy, n'oublions pas 47% de francais contre! Et puis c'est le vote des + de 60 ans qui a fait bascule la balance, en conjonction avec une trop petite majorite des 18-59 ans qui voulaient Royal.

Citation :
Applaudir une formule aussi porteuse de sens que "travailler plus pour gagner plus", valider sans ménagement l'idée d'une revalorisation de l'identité nationale à une époque où les flux migratoires sont nécessaires et plus positifs qu'on ne le croit (cela est trop difficile à expliquer à M.Tout-le-Monde) et puis ne pas émettre de réserve à l'idée de décomplexer la France de son passé meurtrier, de généraliser le principe du révisionnisme, oui, à la lumière de ces éléments et de bien d'autres, nous pouvons dire qu'une machine à broyer les consciences est en place et que les prochaines échéances légiférantes au niveau local passeront sans que l'on puisse réellement s'en émouvoir. La mauvaise foi collective est là.

Un ami me signalait une ironie etonnante: ce sont des retraites (+ de 65 ans) qui votaient a 75% pour Sarkozy, dont le programme est centre sur le travail...

Citation :
notamment le rapprochement avec les Etats-Unis.

Encore un aspect a surveiller de pres en effet. Ici (en GB) on voit la reine aller a la maison blanche souligner l'importance de l'amitie americano-britanique. On dirait presque une formation de "blocs" a la facon de l'apres-guerre ...

Wa salâm.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La pression des chiffres, vive Sego !   Aujourd'hui à 0:44

Revenir en haut Aller en bas
 
La pression des chiffres, vive Sego !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Millepertuis contre la dépression
» sensation de pression sur le corps et paralysie
» Méditation dominicale: L'eau vive.
» Anxiété ou dépression?... Ou les 2 ?
» Biodiversité : les chiffres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Forum général-
Sauter vers: